Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Indre-et-Loire : près de 100.000 Tourangeaux en plus d'ici 2050

-
Par , France Bleu Touraine

D'après les prévisions de l'Insee, l'Indre-et-Loire devrait gagner 93.000 habitants d'ici 2050. Mais ces prévisions montrent aussi que le département est vieillissant car un Tourangeau sur trois aura plus de 65 ans.

L'Indre-et-Loire devrait être un département vieillissant car un Tourangeau sur trois aura plus de 65 ans, d'après l'Insee.
L'Indre-et-Loire devrait être un département vieillissant car un Tourangeau sur trois aura plus de 65 ans, d'après l'Insee. © Maxppp - IP3 PRESS

Indre-et-Loire, France

L'INSEE vient de détailler ses prévisions démographiques pour l"Indre-et-Loire d'ici 2050. Une enquête qui montre qu'il sera le département le plus dynamique de la région Centre-Val-de-Loire. Selon les projections, il devrait gagner près de 100.000 habitants d'ici 2050, dont près de la moitié sur la seule métropole tourangelle. Mais l'étude montre aussi un vieillissement de la population. Un tourangeau sur 3 aura plus de 65 ans en 2050 contre 1 sur 4.

Encourager les jeunes à rester en Touraine

Pour essayer d'enrayer le vieillissement de la population tourangelle, le département veut conserver ses jeunes diplômés. Notamment en développant l'apprentissage. Tout cela pour faire en sorte que les diplômés trouvent leur premier emploi en Touraine après leur sortie d'études. Ainsi, cela les inciterait à rester dans le département par la suite.

Cet afflux de population signifie forcément une hausse de travailleurs. D'après l'Insee, ils devraient beaucoup plus aller travailler en périphérie et plus seulement dans le centre de Tours. Et pour cela, il faut donc améliorer les transports en commun. Mais il faut aussi plus de logements pour accueillir cette population nouvelle.

D'après le département, les espaces de biodiversité et les terres agricoles ne seront pas touchés par les logements construits.

Selon les statistiques fournies, cette population nouvelle vit de moins en moins en couple sous le même toit, ces couples auraient une chance sur deux de se séparer. Donc, cela demande de construire plus d'immeubles ou encore de résidences étudiantes.

Mais le département l'assure : les espaces protégés et les terres agricoles ne seront pas touchés par les logements qui seront construits.