Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : 97 suppressions d'emplois chez Hutchinson à Joué-lès-Tours

-
Par , France Bleu Touraine

Le groupe Hutchinson est dans une spirale de suppression d'emplois depuis un an. Il a annoncé mardi 1er septembre en CSE la suppression de 382 emplois en France. L'usine de Joué-lès-Tours sera touchée avec 97 suppressions.

Le site Hutchinson de Joué-lès-Tours à nouveau touché par des suppressions d'emplois
Le site Hutchinson de Joué-lès-Tours à nouveau touché par des suppressions d'emplois - Street View

97 emplois vont être supprimés sur le site Hutchinson de Joué-lès-Tours. C'est confirmé par le CSE, le comité social et économique, réuni mardi 1er septembre. La direction du groupe a expliqué ces suppressions d'emploi par le confinement lié à la Covid qui a fait dégringoler le chiffre d'affaires. Elle l'a d'ailleurs expliqué chiffres à l'appui. Le confinement a fait chuter le marché automobile de 30% cette année après 8 ans de croissance ininterrompue. Hutchinson a été entraîné dans la spirale. Le groupe prévoit une perte de chiffre d'affaires de 158 millions d'euros, moins 35%. En conséquence, presque tous les sites Hutchinson en France vont devoir réduire leurs effectifs. Il va y avoir 382 postes supprimés, et à Joué-lès-Tours les départs vont représenter 18% de l'ensemble des emplois, il y a 523 salariés sur le site. 

A Joué-lès-Tours, l'usine Hutchinson est un sous-traitant de l'automobile et de l'industrie, elle fabrique notamment des courroies de transmission. En un an, pour raisons économiques, la direction a commencé à démanteler une ligne de production pour être transférée en République Tchèque. Aujourd'hui, c'est le confinement lié à la Covid qui est avancé pour expliquer l'origine de ce nouveau plan social, 

Pour Farid Meslati, délégué CFDT, la Covid est un prétexte. 

C'est inquiétant parce qu'on va supprimer de l'emploi pour réorganiser une production, les mots ne sont pas dits comme çà et ce n'est pas correct de la part de la direction  -Farid Meslati, CFDT

Ces 97 suppressions d'emplois vont toucher 52 emplois d'ouvriers, 34 employés, techniciens et agents de maîtrise, et 11 cadres, ce qui représente 18% des 523 salariés de Joué-lès-Tours. La CFDT a encaissé ce plan social en refusant tout licenciement sec.

Nous ne validerons qu'un dispositif de départs volontaires. On ne veut aucun départ sous contrainte, et derrière, on veut que la direction donne priorité aux mesures d'âge, aux départs en pré-retraite". La CFDT

Le syndicat réclame "en urgence la réalisation d'une expertise afin d'établir un état des lieux de la situation réelle de l'emploi". Ce jeudi 3 septembre, les négociations se poursuivront par secteur d'activités sur le site Hutchinson de Montargis dans le Loiret.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess