Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Indre-et-Loire : à peine déballés, les cadeaux finissent sur Internet

mardi 25 décembre 2018 à 15:59 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Touraine

Un Français sur cinq reconnait revendre une partie de ses cadeaux en ligne juste après les fêtes. En Indre-et-Loire, sur Le Bon Coin, les annonces se multiplient déjà.

Les cadeaux à peine déballés se retrouvent bien vite sur internet.
Les cadeaux à peine déballés se retrouvent bien vite sur internet. - Capture d'écran Le Bon Coin

Indre-et-Loire, France

William fait partie des 20% des français à revendre ses cadeaux sur Internet après Noël : le jeune homme de 15 ans n'a pas particulièrement été convaincu par la trouvaille de ses parents. Il a même eu un peu de mal à cacher sa déception. "J'ai à peine regardé. J'ai vu que c'était un jeu de société et que ce n'est pas du tout ce que je voulais. J'ai direct pris en photo et mis sur Le Bon Coin."

Le dire, ou pas ? 

Le jeune homme préfère être discret. Difficile d'assumer revendre ainsi les cadeaux offerts reconnait Vanille. Ce mardi matin, la jeune femme vient de poster deux annonces, pour une friteuse et un T-Shirt trop grand. Des présents dont elle se serait bien passée mais devant la famille, il faut bien donner le change. "La bonne réaction de personne hypocrite", reconnait-elle, en souriant. "On dit que ça plait, mais dans le même temps cela fini sur Internet. On ne peut pas le dire, cela ne se fait pas. On offre pas un cadeau pour que les gens le revendent, c'est pas très sympa."

D'autres internautes préfèrent, eux, tout dire à leurs proches. C'est le cas par exemple de Stéphanie. Son mari lui a offert deux places pour le concert de Vanessa Paradis, le 24 mai prochain à Tours. Elle a préféré jouer carte sur table. "Ce n'est pas vraiment ce que j'attendais, surtout que lui n'aime pas du tout Vanessa Paradis. C'est une chanteuse que j'aimais bien adolescente, c'est moins le cas aujourd'hui. Je pense qu'il n'avait pas trop d'idées et il est tombé à côté", estime la jeune femme, qui utilisera l'argent de la vente pour aller faire les magasins.