Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Indre-et-Loire : Début des négociations du plan social chez Sandvik à Fondettes

mardi 6 novembre 2018 à 5:31 Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine

Les représentants du personnel de Sandvik à Fondettes ont rendez-vous ce mardi 6 novembre avec la direction du groupe suédois. Les négociations du PSE s'ouvrent dans le cadre de la fermeture de l'usine annoncée le 23 octobre dernier. 161 salariés vont perdre leur travail.

L'usine Sandvik de Fondettes sera fermée au plus tard en avril 2019
L'usine Sandvik de Fondettes sera fermée au plus tard en avril 2019 - @GoogleStreetView

Indre-et-Loire, France

L'usine Sandvik à Fondettes va connaître ce mardi 6 novembre le début des négociations du plan de sauvegarde de l'emploi dans le cadre de la fermeture de l'usine annoncée le 23 octobre dernier. La direction du géant suédois et les délégués du personnel ont trois mois pour aboutir à un accord. Les syndicats représentés dans l'entreprise appellent les salariés à débrayer cette après-midi, au moment du début des négociations.

Les négociations s'annoncent tendues

La première réunion devraient en annoncer d'autres, comme d'autres entreprises fermées en Touraine ont connu, comme Michelin ou Tupperware. Le groupe suédois Sandvik va proposer le minimum prévu par loi. Les salariés vont vouloir des plans de formations, un congé de reclassement de 3 ans, et des indemnités supra-légales. "La balle est dans le camp de la direction" précise déjà les représentants du personnel de Sandvik à Fondettes. Ils espèrent au moins les mêmes conditions de départ que lors du dernier plan social dans l'entreprise en 2015, où 45 personnes avaient été licenciées. La direction du groupe suédois a déjà avancé quelques pistes, comme des reclassements au sein du groupe ou à l'extérieur. 14 postes seront par ailleurs créés sur le site de Sandvik à Orléans. 

L'ambiance dans l'usine est pesante. Un salarié de Sandvik à Fondettes

En attendant le début des négociations, au sein de l'usine en ce moment, le travail a repris "sans cœur" disent des salariés. Il a repris "cahin-caha", chacun à son poste. Aucun salarié n'est arrêté pour raison de santé.