Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : la plate-forme de production d'hydrogène de Sorigny bénéficiera des fonds du plan de relance

-
Par , France Bleu Touraine

Les élus de la communauté de communes Touraine-Vallée de l'Indre peuvent sourire. Ils entrent dans le plan de relance du gouvernement pour leur projet de centre routier producteur d'hydrogène et d'électricité photovoltaïque à Sorigny. Une ministre est venu ce jeudi valider le projet.

Le site de Sorigny où sont actuellement construits le parc photovoltaïque et le centre de production d'hydrogène
Le site de Sorigny où sont actuellement construits le parc photovoltaïque et le centre de production d'hydrogène © Radio France - Denis Guey

Le plan de relance est déjà mis en oeuvre en Touraine et une dizaine de projets d'entreprise ont été retenus pour en bénéficier. L'un d'eux est la future plate-forme de production d'hydrogène et de production d'électricité photovoltaïque située à Sorigny dans le parc d'activités Isoparc. Il vient de recevoir 550 000 euros de fonds de l'Etat. Et ce jeudi, le gouvernement a envoyé sur place Amélie de Montchalin, la ministre de la Transformation et de la Fonction Publique, pour s'assurer de l'avenir du projet et rencontrer les élus d'Indre-et-Loire.

Un projet exemplaire dans le domaine de la transition énergétique et écologique

La ministre a constaté que les travaux de cette plate-forme de production d'hydrogène et d'électricité photovoltaïque avancent à grand pas. Ce projet représente un investissement de 4,5 millions d'euros. C'est un investissement qui a typiquement le profil pour être financé par le plan de relance. Par sa présence, Amélie de Montchalin l'a d'ailleurs validé. "La relance ne viendra que du terrain, a dit la ministre, la relance ce sont 100 milliards d'euros sur deux ans qui vont être déployés partout en France mais en s'appuyant sur des projets locaux innovants, des projets qui naissent sur le terrain et non pas dans les ministères."

Pour la ministre de la Transformation et de la fonction Publique, "Sorigny est un projet exemplaire car il met en cohérence nos trois objectifs dans la relance:  la transition écologique avec zéro rejet de CO2, la création d'emplois par les acteurs des territoires, et la formation à de nouveaux métiers."

Un équipement pour les énergies futures à portée d'autoroute

Sur le site du parc d'activités Isoparc, les supports métalliques des panneaux photovoltaïques sont déjà implantés sur un hectare et demi. Ils fourniront en énergie propre une station de production d'hydrogène qui ravitaillera les voitures et les camions équipés qui viendront stationner sur le site. "C'est un centre routier multi-énergies où l'on pourra s'approvisionner en hydrogène, en gaz liquide ou surpressé, en carburant traditionnel, et équipé de bornes de recharge électriques rapides" explique Alain Esnault, le maire de Sorigny, et chargé du développement économique à la communauté de communes.

Ce lieu à ciel ouvert pour les énergies futures pourra accueillir 150 poids lourds. Agnès Bouty-Triquet, la sous-préfète chargée du plan de relance en Touraine, est venu dire sur le site qu'elle voulait être un accélérateur de ce genre de projet. "Mon rôle c'est de tirer les bons leviers pour qu'il n'y ait pas de lenteurs car ce plan est sur deux ans, c'est court, et donc il ne faut pas perdre l'occasion de faire émerger ce projet plus vite encore en coordonnant tous les partenaires et acteurs sur le territoire" précise-t-elle. 

550.000 euros du plan de relance de l'Etat pour ce projet 

Le projet de Sorigny coûte 4,5 millions d'euros. Les premiers financeurs sont la communauté de communes et un syndicat d'électrification mais le projet a surtout besoin des fonds de l'Etat pour la construction de la station de distribution d'hydrogène et l'achat d'un hydrolyseur. L'Etat qui a appris à Alain Esnault mercredi que le projet bénéficierait d'une aide de 550.000 euros dans le cadre du plan de relance. Rappelons que le plan de relance de l'Etat est de 100 milliards d'euros et qu'il comprend une enveloppe de 205 millions  destinée au développement de la filière 'hydrogène vert".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess