Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

À Sorigny, Lidl tente de se racheter une image auprès de ses employés

vendredi 29 mars 2019 à 10:29 Par Yvan Plantey, France Bleu Touraine

L'enseigne de grande distribution discount a lancé, ce jeudi 28 mars à Sorigny, une opération de communication à base d'échauffements prodigués à ses employés. L'objectif pour la marque : redorer sa notoriété, un an après la diffusion choc d'un reportage sur ses méthodes extrêmes de management.

Une quarantaine de salariés de l'entreprise participent chaque jour à ces exercices.
Une quarantaine de salariés de l'entreprise participent chaque jour à ces exercices. © Radio France - Yvan Plantey

Sorigny, France

La plateforme régionale de Lidl, à Sorigny, organise depuis deux mois des séries d'échauffements quotidiens pour ses employés. Un programme qui ressemble surtout à une opération de communication de la marque visant à faire oublier un reportage qui pointait, en 2017, les très rudes méthodes de management de l'enseigne.

Les employés portent de six à huit tonnes de charge totale par jour

10 minutes à chauffer ses poignets, son dos, sa nuque ou encore ses épaules. Montre en main, cela revient plutôt à cinq minutes même si " c'est compté sur leur temps de travail " assure Yohann Pallier, le directeur régional de la marque. Ces échauffements sont censés souder les salariés entre eux mais surtout les préparer à porter des charges lourdes durant toute la journée.

L'un des programmes d'échauffement. - Radio France
L'un des programmes d'échauffement. © Radio France - Yvan Plantey

Seulement, les employés ne semblent pas vraiment ressentir la différence. Kelly anime ces séances depuis deux mois : " À l'heure actuelle, je ne sens pas trop les effets, mais peut-être que cela sera bénéfique dans le futur ". Même son de cloche de la part de Romain, préparateur de commandes depuis 10 ans. Même si ce dernier est plus catégorique : " _Ça ne sert à rien_, même si je comprends que cela puisse être utile aux autres. "

" Des gens récalcitrants alors que c'est pour leur bien-être "

Du côté de Lidl, on se défend de réagir à ce documentaire, un an et demi après sa diffusion. Pour Yohann Pallier, la grande surface " n'est pas là pour répondre à ça mais on s'est toujours soucié des conditions de travail de nos salariés. Et ce n'est pas facile même avec cette méthode-là car on a encore des gens qui sont récalcitrants alors que c'est pour leur bien-être ".

Des employés récalcitrants mais qui portent de six à huit tonnes de charge totale sur une journée de travail, d'après le reportage de Cash Investigation.