Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Indre-et-Loire : Le plus grand bateau de promenade sur la Loire suspend son activité à cause du manque d'eau

-
Par , France Bleu Touraine

C'est une première en 23 ans d'existence : le Saint-Martin-de-Tours ne promènera plus les touristes sur la Loire, cet été. Il n'y a plus assez d'eau dans le fleuve. Le navire reste à quai à Rochecorbon.

Le Saint-Martin-de-Tours est bloqué à quai, à Rochecorbon, à cause du niveau trop bas de la Loire. A priori, la saison est terminée avec trois mois d'avance.
Le Saint-Martin-de-Tours est bloqué à quai, à Rochecorbon, à cause du niveau trop bas de la Loire. A priori, la saison est terminée avec trois mois d'avance. © Radio France - Boris Compain

Indre-et-Loire - France

C'est le bateau de promenade sur la Loire le plus fréquenté d'Indre-et-Loire : Le Saint-Martin-de-Tours est désormais cloué à quai, à Rochecorbon.  Il promène traditionnellement 12 000 personnes de mars à octobre, mais pour la première fois depuis le début de son activité, il y a 23 ans, le patron de Naviloire constate que le niveau de la Loire ne lui permet plus de continuer à proposer des ballades commentées.

12 000 visiteurs promenés sur la Loire lors d'une saison normale, mais sans doute moitié moins cette année

Il faut 45 centimètres d'eau, minimum, pour faire naviguer le St-Martin-de-Tours jusqu'à Vouvray et Saint-Pierre-des-Corps, et ces 45 centimètres de profondeur, ils ne sont plus là, à plusieurs endroits. Le bateau s'est même échoué sur un banc de sable pendant deux heures, avec 66 passagers, début juillet. Une première en 23 ans. Georges Marchand, le patron du St Martin de Tours a donc décidé de suspendre les croisières pour une durée indéterminée...Sans doute même pour toute la saison car "d'expérience, la Loire ne monte pas pendant le mois d'août et l'année dernière, le dernier départ de la saison était le 21 octobre et la Loire était spécialement basse, elle était même plus basse qu'au mois d'août. C'est pour ça que j'ai pris cette décision difficile". 

Georges Marchand ne sait pas pourquoi la Loire est si basse, cet été : "_Je ne suis pas hydraulicien, je ne suis pas l'autorité de sûreté nucléaire qui règle le refroidissement des centrales...je n'explique pas_. Je constate juste que pour la première fois en 23 ans, mon bateau s'est échoué".

"D'année en année, on a le sentiment qu'il y a de moins en moins d'eau dans la Loire. C'est un peu au pifomètre, mais je vois chaque année que circuler avec un bateau est de plus en plus difficile". Georges Marchand, patron de Naviloire et capitaine du St Martin de Tours

Les croisières auraient du accueillir environ 6 000 passagers supplémentaires, d'ici octobre.  Des gens qui ne viendront sans doute plus à Rochecorbon, ce qui inquiète les commerçants situés près de l'embarcadère, comme Brigitte, qui gère le café des sports : "Les personnes qui viennent naviguer s'arrêtent souvent boire un verre, avant ou après la promenade, donc il va y avoir un impact".

A défaut de promener les touristes, Georges Marchand espère réussir à louer son bateau, à quai, comme une terrasse de 50 mètres carrés posée sur la Loire - Radio France
A défaut de promener les touristes, Georges Marchand espère réussir à louer son bateau, à quai, comme une terrasse de 50 mètres carrés posée sur la Loire © Radio France - Boris Compain

Naviloire devrait survivre à ce gros manque à gagner

Naviloire n'emploie que son patron et un apprenti à mi-temps. Le navire et le matériel étant fini de payer depuis longtemps, l'entreprise devrait survivre à ce coup dur, d'autant qu'elle va maintenant tenter de louer le bateau, à quai, comme si c'était une terrasse de 50 mètres carrés posée sur la Loire.

L'affichette placardée sur la porte du local de Naviloire à Rochecorbon - Radio France
L'affichette placardée sur la porte du local de Naviloire à Rochecorbon © Radio France - Boris Compain