Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Indre-et-Loire : "le prélèvement à la source, c'est une journée de travail par mois pour mon entreprise"

jeudi 8 novembre 2018 à 16:28 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Si les services fiscaux d'Indre-et-Loire estiment que le prélèvement à la source est déjà bien en place à moins de 2 mois du basculement, les entreprises grognent face à la surcharge de travail, qui n'est pas compensée par l'Etat.

1% des foyers en Indre et Loire ont refusé que l'administration fiscale transmette à leur employeur un taux de prélèvement
1% des foyers en Indre et Loire ont refusé que l'administration fiscale transmette à leur employeur un taux de prélèvement © Maxppp - PQR/L'Alsace/ Jean-François Frey

Indre-et-Loire, France

Ce vendredi 9 Novembre, France Bleu Touraine consacre une journée spéciale à cette révolution qui va toucher notre impôt sur le revenu au 1er janvier : le prélèvement à la source. Le dossier du jour à 9h30 sera entièrement consacré à cette thématique et de 9h à 19h, vous pourrez appeler des agents des impôts sur les questions qui reviennent le plus souvent concernant le prélèvement à la source au 02 47 36 37 30. 

92% des tourangeaux ont choisi le taux de base 

Au 1er janvier en effet, nous avons le choix entre un taux de base ou un taux individualisé. 92% des foyers tourangeaux ont choisi le taux de base. On peut déjà le trouver sur certaines feuilles de paye, il s'agit des salariés d'entreprises dont les patrons se sont portés volontaires pour faire un essai à blanc. C'est le cas du CHU de Tours par exemple. Les services fiscaux appellent çà la préfiguration. Ils ont transmis aux employeurs les taux de prélèvements de base ou les taux personnalisés, et ces employeurs se sont empressés de les reporter au bas des feuilles de paye. 

1% des foyers tourangeaux ont refusé la transmission du taux de prélèvement à leur employeur

En France, environ 6 millions de salariés en France peuvent aujourd'hui évaluer avec précision les effets du prélèvement à la source sur leurs revenus. Parmi eux, tous les fonctionnaires de la fonction publique, les agents publics  et quelques centaines de salariés tourangeaux...à contrario, environ 1% des foyers en Indre et Loire ont refusé que l'administration fiscale transmette à leur employeur un taux de prélèvement. Ce sont plutôt des contribuables, propriétaires fonciers, qui ne souhaitent pas donner de pistes à leur patron sur le niveau de leurs revenus. Pour ceux là, il sera appliqué un barème, à charge pour eux de payer en plus ou en moins ce qu'ils doivent aux services fiscaux.

Le prélèvement à la source coûte 4.800 euros à mon entreprise, sans aucune compensation" - Marcel Roulet

Du côté des entreprises, à moins de deux mois de la mise en place du système de prélèvement, les petites entreprises s'inquiètent. Pour certaines, la pilule ne passe pas. Elles grognent face à la charge de travail, c'est le cas de l'entreprise Boussiquet à Chinon spécialiste de la couverture et de la charpente bois. La société compte 48 salariés, et son patron Marcel Roulet a fait le calcul de ce que représente le prélèvement à la source en charge de travail. "J'estime que cela représente 1 jour de travail par mois, soit 12 jours de travail sur l'année, soit un coût de 4.800 euros"

Ce qui énerve encore plus Marcel Roulet, c'est qu'on utilise son entreprise comme un collecteur d'impôts sans aucune compensation. "On nous explique qu'on pourra placer l'argent avant le versement aux services des impôts le 15 du mois. Mais vu les taux, cela ne va pas compenser le temps perdu". Les services fiscaux conseillent à ces entreprises qui souffrent de s'adresser au Tésé, un service de l'Urssaf, qui peut calculer et assurer le prélèvement à la source à leur place. Car selon Jacques Bazard, le directeur des finances publiques en Touraine, le dispositif de prélèvement à la source est aujourd'hui bien en place. "Ça se passe bien, les échanges et les retours avec les entreprises se passent très bien".