Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire: les aides de l'Etat ont réduit de moitié le nombre de défaillances d'entreprises

-
Par , France Bleu Touraine

Entre le 1er mai et le 31 juillet, le nombre de défaillances d'entreprises a baissé de 42,5% en France et de 53,49% en Touraine. Ce sont les chiffres des tribunaux de commerce. Ils démontrent l'effet à court terme des mesures de soutien de l'Etat à la sortie du confinement.

La salle du tribunal de commerce de Tours nettement plus calme qu'à l'ordinaire
La salle du tribunal de commerce de Tours nettement plus calme qu'à l'ordinaire - Tribunal de commerce

Les effets des mesures de soutien aux entreprises se font largement sentir en Touraine depuis la sortie du confinement. Jamais le nombre de défaillances d'entreprises n'a été aussi bas. En trois mois, du 1er mai au 31 juillet, il a baissé de 53,49%, c'est plus qu'au plan national, moins 42,5%. Mais cette chute spectaculaire est trompeuse et au tribunal de commerce de Tours on s'attend au retour de bâton.

Des liquidations d'entreprises en baisse de 81% en Touraine entre mai et juillet

Quand les dispositifs de soutien disparaîtront, il faut s'attendre à ce que les redressements et les liquidations judiciaires repartent à la hausse. Pour le moment, le greffier en chef du tribunal de commerce n'hésite pas à parler d'entreprises sous perfusion ou sous oxygène, avec la prise en charge du chômage partiel, les prêts garantis par l'Etat, et le report des charges sociales. Dans le détail, du 1er mai à fin juillet, les procédures de redressements judiciaire ont diminué de 57% et les liquidations de 81%. Et globalement, en Touraine, seules 40 entreprises, moitié moins qu'il y a un an, ont fait l'objet d'une procédure de sauvegarde de la part du tribunal.

Pour être honnête, la tendance était déjà visible en début d'année et donc, pendant et après le confinement les aides de l'Etat n'ont fait que renforcer le phénomène. Au greffe du tribunal de Tours, on met en garde les entreprises les plus fragiles, une fois sorties du dispositif des aides, elles devront à nouveau faire face à leurs dettes, avec un chiffre d'affaires amputé. Il faut s'attendre à un début d'année prochaine compliqué avec malheureusement un regain d'activité des procédures de sauvegarde au tribunal de commerce de Tours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess