Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Indre-et-Loire : les maladies professionnelles en hausse et les accidents du travail en baisse

-
Par , France Bleu Touraine

Le nombre d'accidents du travail a augmenté de 3,5 % dans la région Centre Val de Loire entre 2017 et 2018. Le nombre de maladies professionnelles baisse lui de 4,8 % dans la même période. Des chiffre en demi-teinte pour la Carsat, l'organisme en charge des retraite et des risque professionnels.

La Carsat alerte régulièrement sur les risques professionnels.
La Carsat alerte régulièrement sur les risques professionnels. © Radio France - Laurent Watrin

Tours, France

Plus d'accidents du travail mais moins de maladies professionnelles, c'est ce qui ressort d'une étude de la Carsat de la région Centre-Val de Loire, la branche de l'assurance-maladie en charge des retraites et de la sécurité au travail. Les accidents du travail augmentent de 3,5 % en 2018 par rapport à 2017. Les maladies professionnelles baissent de 4,8 % dans la même période. En Indre-et-Loire, il y a eu 484 096 jours d'arrêt pour maladie professionnelle et accident du travail, soit 2000 personnes qui restent à l’arrêt pendant 1 an. Pour un coût de 52 889 642 €.

Certains métiers plus touchés

Deux secteurs d'activités connaissent une hausse du nombre d'accidents du travail. D'abord l'intérim, car selon la Carsat avec la reprise économique, il y a plus d'embauche en intérim et donc plus d'accident. Actuellement, il y a 57 accidents pour 1000 salariés. Ensuite, c'est dans le secteur des soins et de l'aide à la personne. Quand les personnes interviennent à domicile, il y a 125 accidents pour 1000 personnes. En Ehpad, le taux descend à 105 pour 1000. Selon l'organisme, ce sont les métiers avec le plus de sinistres. Le BTP est un traditionnellement un secteur avec beaucoup d'accidents, mais il y en a régulièrement moins depuis 20 ans. C'est une tendance qui continue encore cette année. Les accidents sont d'abord dus à la manutention et aux chutes. Il y a aussi de plus en plus d'accident de trajet, soit entre le domicile et le travail soit pendant la journée. Il y en a eu 906 en Indre et Loire en 2018.

Moins de maladie professionnelle ? 

Toutes les maladies ne sont pas en baisse. Pour la Carsat, c'est la diminution de deux types de maladie qui explique la baisse générale du nombre de maladies professionnelles. Il y a eu 21 % de malades liée à l'amiante en moins entre 2017 et 2018. Les troubles musculo-squelettique sont aussi moins nombreux. C'est quand on a mal au cou, au dos ou le syndrome du canal carpien au poignet. Ces douleurs représentent quand même neuf maladies professionnelles sur dix. Dans ce décompte, il y a des maladies professionnelles hors tableaux. On entend par là les risques psycho-sociaux comme le stress ou l'épuisement professionnel, le burn-out. Elles par contre augmentent. 64 demandes de reconnaissance ont été présentées au comité régional des maladies professionnelles. Il a reconnu 30 cas comme étant dus au travail. Les maladies professionnelles ont des conséquences sur toute l'entreprise. La durée moyenne d'un arrêt pour une maladie professionnelle est de 229 jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu