Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Indre-et-Loire : les viticulteurs à la recherche de saisonniers pour l'été

mercredi 7 mars 2018 à 5:33 Par Simon Soubieux, France Bleu Touraine

La période de neige vient juste de passer, et les viticulteurs d'Indre-et-Loire s'activent déjà pour trouver des saisonniers en vue des beaux jours. Pour eux, l'utilisation de ce type de contrat est indispensable. Aujourd'hui, 9 embauches sur 10 dans ce domaine sont saisonnières.

Dans la viticulture, 9 embauches sur 10 sont des emplois saisonniers.
Dans la viticulture, 9 embauches sur 10 sont des emplois saisonniers. © Maxppp - Collection Watier

Indre-et-Loire, France

En Touraine, nous venons tout juste de rentrer les bottes et les gants après le passage de la neige. Mais certains prévoient déjà le printemps et l'été. C'est le cas des viticulteurs. C'est en ce moment la période de recherche de saisonniers pour les aider pendant les beaux jours à partir de mai. "C'est indispensable de faire appel à des saisonniers. On ne pourrait pas tout faire, ce serait trop de travail.", explique Jean-Max Manceau, viticulteur à Chinon. 

L'emploi saisonnier : neuf embauches sur dix dans la viticulture

Il faut dire que la viticulture est l'une des branches de métier qui utilise le plus les saisonniers. Selon France stratégie, plus de neuf embauches sur dix sont des emplois saisonniers dans ce domaine. "C'est vrai que nous sommes très gourmands en saisonniers", poursuit Lise Jousset, viticultrice à Montlouis-sur-Loire, "Mais c'est parcequ'on sait que de telle période à telle période, on va avoir besoin de main d'oeuvre en plus. C'est le cas à partir de mai.

Des difficultés à trouver de la main d'oeuvre qualifiée 

Mais pour les viticulteurs, cette course aux saisonniers peut s'avérer compliqué quand on ne peut pas miser sur des saisonniers des années précédentes. Bertrand en fait en ce moment les frais, à Chinon : "J'ai posté plusieurs annonces sur Le Bon Coin, mais je n'ai toujours pas de réponse. Le principal problème, c'est qu'il est difficile de trouver de la main d'oeuvre qualifiée. Et en plus, comme nous sommes dans des zones rurales, nous ne sommes pas situés là où il y a le plus de jeunes saisonniers.

Quoi qu'il en soit, les saisonniers, dans le domaine viticole, représentent encore 21 000 emplois chaque année en France.