Économie – Social

Indre-et-Loire : quand un chef d'entreprise parraine un filleul chômeur

Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine mardi 24 janvier 2017 à 6:00

Jean-Gérard Paumier Président du Conseil départemental et les chefs d'entreprise de Touraine-Est-Vallées prêts à parrainer un demandeur d'emploi pour lui faciliter le retour dans le monde du travail
Jean-Gérard Paumier Président du Conseil départemental et les chefs d'entreprise de Touraine-Est-Vallées prêts à parrainer un demandeur d'emploi pour lui faciliter le retour dans le monde du travail © Radio France - Marie-Ange Lescure

Le principe est simple : un chef d'entreprise parraine pendant 6 mois un demandeur d'emploi pour lui permettre de retrouver l'accès à l'emploi. Atout Parrainage 37 a été lancé en 2014 sur Amboise et Château-Renault. Il s'étend désormais à la Communauté de communes Touraine-Est-Vallées.

En Indre-et-Loire, actuellement, 29.790 demandeurs d'emploi sont à la recherche d'un travail. Le Conseil départemental a donc décidé de mettre en oeuvre un nouvel outil pour faciliter le retour à l'emploi des chômeurs : Atout Parrainage 37.

56% des chômeurs parrainés décrochent un CDD de plus de six mois ou un CDI

Ce parrainage peut durer six mois et être renouvelé d'un commun accord entre les deux : il s'agit à la fois d'accueillir une personne en recherche d'emploi dans l'entreprise pour lui faire découvrir un métier, mais également, et nombre de chefs d'entreprise le soulignent à chaque fois, il s'agit aussi de lui apprendre la manière d'être. C'est à dire, la présentation vis-à-vis du patron, des collègues ou encore avec la clientèle et sa capacité à s'adapter à un poste dans l'entreprise. Ré-apprendre aussi les règles qui régissent une entreprise quelque que soit sa taille : les horaires à respecter, le comportement ...

Atout Parrainage 37 existe depuis 2014 et a d'abord fait ses classes autour d'Amboise et Château-Renault et le premier bilan est plutôt positif : 78 personnes avaient été repérées par Pôle Emploi et d'autres organismes en contact avec les demandeurs d'emploi. Elles ont passé ensuite un entretien plus poussé avec Nadège Heurteloup qui gère le programme au Conseil départemental. C'est elle qui a la charge de trouver le bon parrain pour le bon filleul. Sur le Val d'Amboise et le Castelrenaudais, 62 candidatures ont été validées à l'issue de ces entretiens et au final 59 personnes ont été parrainées. 56% ont eu un retour vers l'emploi majoritairement en CDD de plus de 6 mois et quelques unes en CDI, 38% sont entrées en formation à l'issue du parrainage et 7% ont abandonné.

Des femmes en majorité

Le profil qui se dégage de cette première expérience, ce sont majoritairement des femmes, entre 25 et 35 ans et avec un niveau de compétences en deçà du CAP. A La Ville-Aux-Dames, lors du lancement, il y a quelques jours, 12 entreprises et 14 parrains potentiels étaient présents de tout type de métier - menuisier, graphiste, coiffeuse ou services. Des chefs d'entreprise motivés, déjà engagés dans d'autres opérations de promotion de la formation ou de l'accès à l'entreprise, prêts à consacrer du temps à un demandeur d'emploi, pour lui remettre le pied à l'étrier comme dit Dominique Boutet, 57 ans, filleul dans le programme Atout Parrainage 37.

Remettre le pied à l'étrier et voir plus loin

Dominique Boutet a aujourd'hui 57 ans, il a travaillé toute sa vie professionnelle durant dans l'hôtellerie et la restauration comme employé ou comme gérant d'établissement. Mais en 2001, lorsque la dernière affaire qu'il gère est revendue par les propriétaires, c'est non seulement son travail qu'il perd mais aussi le moral et ses ambitions. Il arrive par hasard à Amboise, fait des remplacements essentiellement dans la restauration mais aussi dans un magasin de vêtements, mais les années passent et il se retrouve au RSA sans argent et sans perspective d'avenir. C'et là qu'il est mis en contact avec Nadège Heurteloup en charge du programme Atout Parrainage 37, on est en 2014, le projet est lancé sur Amboise et Château-Renault.

Le parrain de Dominique Boutet sera le directeur commercial du Clos Lucé à Amboise. Dominique a alors 54 ans, les deux hommes se rencontrent : Dominique n'a plus très envie de courir dans des salles de restaurant, il a envie de se trouver derrière les fourneaux. Trois semaines plus tard, il est embauché pour une saison de trois mois au Clos Lucé, l'année suivante, il intègre le GRETA et décroche un CAP cuisine, chaque année il revient au Clos Lucé pour faire la saison, en 2017 ce sera neuf mois de contrat.

Mon parrain m'a redonné l'envie, il m'a redonné l'espoir" - Dominique Boutet

"Mon parrain, je le vois tous les jours, il vient prendre son café, il me demande comment je vais, il m'a redonné l'envie, il m'a redonné l'espoir et j'ai retrouvé des ambitions. Je voudrais faire une nouvelle formation de pâtissier. Mon parrain m'a remis le pied à l'étrier et m'a permis de voir à nouveau plus loin dans ma vie", explique Dominique Boutet.

Dominique Boutet quitte la Touraine d'ici quelques jours, il va à La Plagne pour faire une courte saison dans cette station de ski avant de revenir à Amboise et de commencer neuf mois de saison touristique au Clos Lucé.