Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre : Fish Brenne enfin dans le rush des fêtes de fin d'année

-
Par , France Bleu Berry

Après une année économiquement difficile, la société brennouse Fish Brenne, spécialisée dans la production de spécialités de poisson d'eau douce, attend avec impatience un retour à la normale.

Stéphane Geoffroy, le gérant de Fish Brenne
Stéphane Geoffroy, le gérant de Fish Brenne © Radio France - Gaëlle Fontenit

Le téléphone sonne. Mais moins que les années précédentes, "les restaurants et certains traiteurs sont toujours fermés. Et ils représentent 50% de notre clientèle" explique Stéphane Geoffroy, le gérant de Fish Brenne. Fermée pendant le premier confinement, l'entreprise a rouvert à la fin du printemps mais a dû licencier trois personnes et accepter la démission de deux autres. 

"Nous étions sur une progression de 20% par mois ces derniers temps. Mais là, avec les confinement, nous avons perdu plus de 500.000 euros". L'entreprise espère réaliser tout de même 2 millions d'euros de chiffre d'affaires. Alors l'entreprise compte sur les commandes de fin d'année, "des comités d'entreprise, des particuliers, mais qui feront des repas en moins grands nombre, à cause de la recommandation du 6 à table" constate Stéphane.

Pour autant, l'entreprise a les reins solides et ne veut pas mettre un coup de frein à ses projets, "nous avons déjà rembauché deux personnes. On est sur un gros projet d'investissement sur une machine. On le maintient parce qu'on a confiance. Et ça va repartir

Choix de la station

À venir dansDanssecondess