Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : L'usine Fenwal à la Châtre licencie 242 personnes

Indre : première vague de 150 licenciements chez Fenwal

-
Par , France Bleu Berry

Le couperet est tombé pour les salariés de Fenwal à Lacs près de La Châtre (Indre). Après huit mois de lutte, les premières lettres de licenciements sont arrivées mercredi. Une première vague qui concerne 150 personnes.

Manifestation contre la suppressions des trois quarts des emplois à Fenwal, le 21 janvier à Paris (Archives)
Manifestation contre la suppressions des trois quarts des emplois à Fenwal, le 21 janvier à Paris (Archives) - Photo Bruno Levesque - IP3 - Maxppp

La première vague de licenciements chez Fenwal concerne 150 personnes dont 108 opératrices sur le site de Lacs près de La Châtre. Ces opératrices ont pris le travail mercredi matin sans savoir qui allait quitter définitivement le site quelques heures plus tard.

"Toute l'usine est atterée, il y a eu une grande émotion à l'annonce des licenciements" - Daniel Lecourt

Daniel Lecourt, l'un des porte-parole du collectif de salariés.

fenwal SON

Mi-juin, le plan social chez Fenwal a été validé : il prévoit la suppression de 289 postes dans l'entreprise qui fabrique des poches à sang à la Châtre. Le site compte 461 personnes. Comme un couperet, les salariés attendent maintenant la deuxième vague de licenciement d'octobre . certains , plus pessimistes, prédisent la fermeture total du site en 2016.

Le reportage d'Elodie Forêt chez Fenwal à l'annonce des licenciements

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu