Économie – Social

Indre : un hameau coupé du monde, sans téléphone fixe ni internet, pendant une dizaine de jours

Par Adèle Bossard, France Bleu Berry et France Bleu mercredi 5 juillet 2017 à 19:23

Pas de téléphone fixe, ni d'internet, depuis une dizaine de jours chez ce couple de Lingé, dans la Brenne.
Pas de téléphone fixe, ni d'internet, depuis une dizaine de jours chez ce couple de Lingé, dans la Brenne. © Radio France - Adèle Bossard

Un hameau de la Brenne coupé du monde ! Une ligne téléphonique sectionnée a privé de fixe et de connexion internet plusieurs foyers à Lingé, au lieu-dit Japperenards, pendant une dizaine de jours. Le réseau revient peu à peu, mais le maire est exaspéré.

Depuis près de 10 jours maintenant, la ligne fixe et internet ne répondent plus à Japperenards, un lieu-dit qui dépend de la commune de Lingé, en Brenne. Un fil téléphonique -"qui a au moins 30 ans" précise le maire - situé entre Lingé et Martizay, a été sectionné accidentellement le 26 juin dernier. Parmi les foyers touchés, celui du maire de la commune, Bernard Barre, qui perd patience. "D'habitude, internet rame mais là vraiment on n'a plus rien ! Il faudrait quand même qu'on se préoccupe de nos zones rurales qui vont être désertifiées si ça continue comme ça".

Dans ce hameau déjà bien isolé, à trois kilomètres du premier bourg, Lingé, le téléphone de Chantal et Denis est catégorique : "pas de ligne". Idem sur l'écran d'ordinateur : "indisponible". "Nous sommes coupés du monde, soupire Chantal. Mon mari a 85 ans, il est cardiaque et il a des prothèses. Donc en cas de malaise, on ne peut pas appeler les secours !"

Tous les services, téléphone et internet, sont encore indisponibles. - Radio France
Tous les services, téléphone et internet, sont encore indisponibles. © Radio France - Adèle Bossard

C'est également handicapant pour leur fils, Philippe, dont l'exploitation agricole est située juste en face. "Moi le problème, c'est pour déclarer mes veaux sur internet, explique-t-il. J'attendais des devis par email aussi, j'ai dû aller moi-même les chercher. Je suis un homme connecté, mais on est souvent déconnectés". Car tout saute "trois à quatre fois par an", assure-t-il. Plus de téléphone fixe, plus d'internet, souvent pendant un ou deux jours, mais rarement aussi longtemps qu'en ce moment.

Inutile de compter sur le téléphone portable, qui ne capte pas

Et dans ce cas, inutile de compter sur son téléphone portable. Le hameau n'a quasiment aucun réseau. "Il faut monter sur une butte, ou se déplacer dans la ferme jusqu'à capter", conseillent-ils. Le maire de la commune, Bernard Barre, tente d'appeler les techniciens d'Orange régulièrement : "Il y a des fils qui pendent depuis des années, qui sont décrochés des poteaux.. on a l'impression qu'on est délaissés. Il y a très peu d'habitants au kilomètre-carré, c'est vrai qu'on n'est pas intéressant pour les opérateurs". Il s'agace d'autant plus que la commune a récemment financé l'enfouissement de lignes, "et Orange ne se gène pas pour nous facturer 20.000 euros ! D'un autre côté, ils n'entretiennent pas leur réseau".

Ce mercredi soir, seuls Chantal et Denis étaient encore sans réseau. De son côté, Orange assure faire au mieux pour rétablir la totalité du service au plus vite. Bernard Barre, lui, dit attendre le mail de satisfaction de la part d'Orange pour pouvoir "donner son avis sur le service".