Économie – Social

Indre : un nouveau sursis pour la Française de roues

France Bleu Berry mercredi 18 mars 2015 à 19:19

Le tribunal de commerce de Châteauroux a accordé ce mercredi un nouveau sursis à la Française de Roues, c’est le troisième. L’entreprise basée à Diors dans l’Indre fabrique des jantes en aluminium, elle est en redressement judiciaire depuis un an.

Le tribunal de commerce de Châteauroux a accordé ce mercredi un nouveau sursis à la Française de roues . Un sursis avec nouvelle période d'observation de six mois, la troisième depuis un an. Le fabricant de jantes aluminium qui emploie 382 personnes en CDI et 130 CDD à Diors dans l'Indre, est en redressement judiciaire depuis le début de l’année 2014 . La Française de roues échappe donc à la liquidation, du moins pour le moment, car le tribunal de commerce estime qu'il y a  encore de l'espoir. En effet, l’entreprise intéresse trois repreneurs potentiels . L’un d’eux s'est fait connaître depuis longtemps et aurait quasiment finalisé son offre, il s’agit Thierry Morin, l’ancien PDG de l'équipementier automobile français Valeo. Le deuxième c’est un autre grand groupe français spécialisé dans la sous-traitance automobile, GMD, qui possède déjà la fonderie Eurocast à Châteauroux. Enfin, il y a PHI, un fonds d'investissement espagnol. Les salariés de leur côté se gardent bien de crier victoire, car pour le moment, les trois repreneurs n'ont envoyé que des lettres d'intentions. Ils disposent désormais de six mois supplémentaires pour faire affiner leur proposition .