Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Indre : un appel à la grève chez Liberty Wheels après l'annonce d'un plan de licenciement

-
Par , France Bleu Berry

A Diors, la CGT appelle à la grève jeudi 16 janvier chez Liberty Wheels pour protester contre l'annonce d'un plan de licenciement économique, qui aurait été faite ce mardi.

Didier Douziech est le directeur général de Liberty Wheels France
Didier Douziech est le directeur général de Liberty Wheels France © Radio France - Victor Vasseur

Diors, France

Une réunion extraordinaire s'est tenue ce mardi entre la direction de Liberty Wheels et les membres du Comité sociale et économique. Dans un communiqué de presse, la CGT indique qu'un plan de licenciement économique dans l'entreprise a été annoncé. Une annonce "inacceptable" pour le syndicat qui appelle à une journée de grève jeudi 16 janvier pour faire pression sur la direction. "L'avenir de l'entreprise devient plus qu'incertain", estime la CGT Liberty Wheels. 5 jours de chômage partiel avaient été décrétés en décembre, toujours selon le syndicat. 330 personnes travaillent sur le site de Diors.

Liberty Wheels est une entreprise de fabrication de jantes en aluminium. Placée en redressement judiciaire pendant de longs mois, elle avait été reprise pendant l'été 2018 par le groupe britannique Liberty. Deux engagements avaient alors été pris : le maintien de l'emploi et des investissements conséquents à hauteur de 5,4 millions d'euros. "Pratiquement aucun investissement n'a été réalisé à ce jour", dénonce la CGT dans son communiqué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu