Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Indre : vers une fusion de la CCI et de la Chambre des métiers ?

jeudi 9 novembre 2017 à 15:52 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

Le gouvernement réfléchit à un rapprochement voire même à une fusion entre les Chambres de commerce et les Chambres de métiers. Dans l'Indre, les deux structures sont partagées sur ce projet.

Les logos des deux chambres pourraient-ils également fusionner ?
Les logos des deux chambres pourraient-ils également fusionner ?

Châteauroux, France

Vous connaissez sûrement leurs noms : CCI ou Chambre des métiers. Ces deux structures viennent en aide au monde économique local, PME ou artisans, à travers des actions de formations ou d'appui aux entreprises. Pour faire des économies, la majorité réfléchit à un rapprochement voire à une fusion des deux entités. Un amendement en ce sens a été déposé en octobre dernier au projet de loi de finances 2018 par un député La République en Marche.

La CCI de l'Indre favorable à un rapprochement

Jérôme Gernais, Président de la CCI de l'Indre serait favorable à cette fusion. L'an prochain les CCI de France vont perdre 150 millions d'euros, une baisse de 17% de leur budget décidée par le gouvernement au niveau national, soit un coup de rabot de 300.000 euros pour la CCI de l'Indre sur le budget 2018. Mais Jérôme Gernais y voit aussi un autre intérêt.

On peut réaliser plus de choses en commun"

"On est pour la fusion parce qu'on a des missions communes, des choses qu'on pourrait réaliser en commun encore plus qu'aujourd'hui (...) actuellement dans notre département on a un besoin de formations pour satisfaire les entreprises, le commerce, les services, c'est notre force à la CCI, il faut qu'on persévère dans ce domaine-là".

La Chambres des métiers contre la fusion

La CCI compte aujourd'hui 59 salariés, si demain elle fusionne avec la Chambre des métiers, l'entité compterait quelques 180 agents. De son côté Thierry Fruchet, Président de la Chambre des métiers et de l'artisanat de l'Indre n'est pas contre l'idée d'une mutualisation des moyens, comme un guichet unique pour les artisans et les entreprises, mais il ne veut pas d'une fusion des services.

On n'accompagne pas de la même manière un artisan et une entreprise de 50 ouvriers"

"Je suis pour un rapprochement mais contre une fusion (...) on pourrait avoir par exemple un rapprochement sur la partie immobilière, avoir un seul local, ou sur la partie accueil, n'avoir qu'un seul point d'entrée (...) mais on n'accompagne pas une entreprise mono-emploi comme un boulanger, un boucher, un coiffeur comme on accompagne une entreprise qui a de 50 à 200 ouvriers".

Fusion ou pas ? Le sujet est à l'étude. Un rapport gouvernemental sur la question sera remis au Parlement d'ici au 1er février 2018. Mais les deux structures travaillent déjà ensemble sur de nombreux dossiers : la CCI intervient par exemple déjà dans les stages de la Chambre des métiers et lors des "mardis de l'entreprise", travaille en commun avec la CMA sur la question des VAE (Validation des acquis de l'expérience) ou lors d'événements co-organisés (comme le "forum création et reprise d'entreprises de Châteauroux").

Les deux structures en chiffres

  • Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de l'Indre : 59 salariés, 6.5 millions d'euros de budget de fonctionnement, 300.000 euros en moins pour 2018 (sachant que le budget a déjà baissé de 35% sur les 5 dernières années), 2.000 personnes formées chaque année (formations BTS, apprentissage, reconversion, appui aux entreprises...)
  • Chambre de métiers et de l'artisanat (CMA) de l'Indre : 120 salariés (incluant le CFA), 5,8 millions d'euros de budget, 4.100 artisans adhérents dans l'Indre (bâtiment, alimentation, production, métiers de service)