Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : US Orléans Football - Ligue 2 saison 2018/2019

INFO France Bleu Orléans : L'USO à un carrefour entre stabilité et développement

-
Par , France Bleu Orléans

Un actionnaire important du club a proposé au conseil d'administration de la SASP une augmentation de capital. Le but était d'avoir plus de moyens financiers pour le club. La proposition a été rejetée, mais le débat entre ces deux visions s'installe au sein de l'USO.

2 camps s'opposent aujourd'hui au sein du club sur la direction à donner pour les années à venir
2 camps s'opposent aujourd'hui au sein du club sur la direction à donner pour les années à venir © Radio France - Johan Gand

Orléans-la-Source, Orléans, France

Jeudi soir, un des actionnaires du club, a soumis une proposition au conseil d'administration d'augmentation du capital. Mais pour ne pas bouleverser tous les équilibres au sein du CA, il faut que les membres donnent leur accord ou pas sur ce projet. Si c'est d'accord, il faut que chacun abonde à la même hauteur, sous peine de changer la répartition des parts du club, la hiérarchie et donc les responsabilités. Mais, en l'absence de l'auteur de la proposition (pour raisons professionnelles) qui n'a donc pas pu exposer les enjeux de ce projet, le conseil d'administration l'a rejeté. 

Une première tentative

Selon nos informations, l'augmentation de capital proposée était assez substantielle et aurait certainement pu permettre à l'USO de ne plus traîner en bas de tableau en ce qui concerne le montant des budgets de Ligue 2 (Orléans possède cette année, pour sa 3è année consécutive en Ligue 2, le 19è et donc avant-dernier budget du championnat). Mais d'après les informations que nous avons pu avoir, dans ce dossier où la prudence et la discrétion sont de rigueur, cette 1ère approche se heurte, pour l'instant à la défiance d'une bonne majorité du conseil d'administration de l'USO, notamment celle de l'actuel président Philippe Boutron, qui n'a pas donné suite aux sollicitations de France Bleu Orléans sur ce sujet. 

Certains au sein même du club se demandent si le contexte ne serait pas favorable à un changement de braquet. La situation sportive et financière au sein du club est bonne et il y a un peu de temps avant la fin du championnat (avec un maintien déjà assuré) pour évoquer l'avenir à donner à l'USO. Et le président Philippe Boutron reste également visé par les ennuis judiciaires; condamné en 1è instance à une peine avec sursis (dans l'affaire des fausses factures de l'USO), un nouveau procès aura lieu puisque le parquet a fait appel du jugement. 

L'actuel président Philippe Boutron et une bonne majorité du conseil d'administration ne sont pas disposés pour l'instant à ouvrir la porte à une augmentation de capital du club - Radio France
L'actuel président Philippe Boutron et une bonne majorité du conseil d'administration ne sont pas disposés pour l'instant à ouvrir la porte à une augmentation de capital du club © Radio France - Johan Gand

Un débat qui prend corps

Ce débat sur les moyens à l'USO et l'ambition à avoir monte au sein du club et dans son entourage. Récemment le conseiller régional et municipal d'Orléans Florent Montillot avait lancé une association destinée à réfléchir voire à peser pour envisager un jour, à terme, voir le club orléanais frapper à la porte de la Ligue 1. La démarche initiée par cet actionnaire se rapproche des idées de cette association. Après ce premier échec, la porte n'est pas refermée et une nouvelle proposition pourrait être faite à l'occasion d'un prochain conseil d'administration.