Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INFOGRAPHIE - Oui Care s'entoure de partenaires pour développer la formation dans les services à la personne

-
Par , France Bleu Maine

Le groupe manceau Oui Care, leader français des services à la personne, peine à recruter alors qu'il aura 6 000 emplois à pourvoir cette année en France. Problème : le manque de savoir-faire et de compétences de nombreux candidats à l'embauche. Différents partenaires s'organisent pour y remédier.

L'aide au ménage fait partie des services fournis par Oui Care
L'aide au ménage fait partie des services fournis par Oui Care © Maxppp - Julio PELAEZ/PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Chaque année, le groupe manceau Oui Care, leader français des services à la personne cherche à recruter des milliers de collaborateurs pour effectuer des missions de ménage, de garde d'enfant ou d'aide aux personnes âgées. Et chaque année, il peine à trouver suffisamment de candidats. "Il y a de plus de plus de chômage dans ce pays, et nous, comme beaucoup d'autres entreprises, on n'arrive pas à recruter, c'est dingue !", s'indigne le PDG Guillaume Richard. Le problème ? Les compétences et le savoir-faire manquent chez de trop nombreux candidats. Car aujourd'hui, le secteur des services s'est tellement professionnalisé que le savoir être ne suffit plus. "Ce n'est pas parce que vous avez des enfants que vous saurez vous occuper de ceux des autres", résume le PDG.

En 2017, les besoins du groupe s'élèvent à 6 000 personnes, dont un millier en région Pays de La Loire. Alors pour tenter de combler ce manque, Oui Care vient de signer une convention de formation avec la région et plusieurs organismes (Union régionale des missions locales, Pôle Emploi, Agefos PME et Agefiph) pour former 150 à 200 personnes. Le deal ? "Une partie de la formation sera prise en charge par les partenaires, et nous, à l'issue, on s'engage à embaucher ces personnes en CDI", explique Guillaume Richard. Les candidats se verront d'abord proposer un stage découverte pour découvrir le métier. Et si ça leur plaît, ils pourront bénéficier ensuite de blocs de formation au métier d'ADVF (assistant de vie aux familles). Principales cibles : les jeunes sans diplôme, les travailleurs handicapés et les personnes en reconversion.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess