Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève à la SNCF : découvrez les jours où les cheminots ont prévu de cesser le travail

Les syndicats de la SNCF appellent à faire grève deux jours sur cinq à partir du lundi 2 avril (19h) et jusqu'au jeudi 28 juin, pour protester contre le projet de réforme du gouvernement. Découvrez les 36 jours où les cheminots prévoient d'être en grève.

Selon le calendrier, 36 jours de grève sont prévus jusqu'à la fin du mois de juin.
Selon le calendrier, 36 jours de grève sont prévus jusqu'à la fin du mois de juin. © Maxppp -

L'intersyndicale CGT-Unsa-Sud-CFDT de la SNCF a annoncé une grève sur le rythme de "deux jours sur cinq", à partir du lundi 2 avril à 19 heures, jusqu'au jeudi 28  juin, pour protester contre la réforme en cours de l'entreprise. Pour vous aider à vous y retrouver, voici le calendrier des jours où prendre le train sera compliqué.

  - Aucun(e)
-

Ce type de mobilisation choisi par les syndicats est inédit et vise à engager un "conflit marathon", a expliqué sur franceinfo Rémi Aufrère-Privel, secrétaire général adjoint de la CFDT Cheminot, le 16 mars. "On ne pense pas que pour convaincre le gouvernement il faille un sprint". Le syndicaliste a évoqué également "la nécessité de gêner sans trop gêner les usagers".

La ministre des Transports a de son côté jugé "irresponsable" la "posture des syndicats". "Les syndicats disent deux jours de grève tous les cinq jours, moi je dis négociation sept jours sur sept", s'est notamment défendue Elisabeth Borne.

Les usagers réclament de l'information en amont

La Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) a par ailleurs demandé à ce que la SNCF respecte son devoir de communiquer son plan de transport "au moins 24 heures" à l'avance pendant toute la période de grèves.

"Force est de constater que pour le transport ferroviaire cette information est, en général, délivrée la veille de la perturbation aux environs de 17h, ce qui ne correspond pas à l'exigence légale", déplore l'association d'usagers. Cette information tardive empêche, selon elle, les voyageurs d'organiser dans de bonnes conditions leurs déplacements du lendemain.