Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Ingrandes-sur-Vienne : grève aux Fonderies du Poitou et blocage de la RN10

mercredi 13 mars 2019 à 16:57 Par Jules Brelaz, France Bleu Poitou

Les salariés des Fonderies du Poitou d'Ingrandes-sur-Vienne sont appelés à une journée de grève ce jeudi pour dénoncer "le manque d'intérêt de l'Etat et de Renault" pour le site industriel en redressement judiciaire. Les syndicats annoncent un blocage de la RN10.

Les Fonderies du Poitou lors de la précédente grève le 5 février 2019
Les Fonderies du Poitou lors de la précédente grève le 5 février 2019 © Radio France - Valentin BOISSAIS

Ingrandes-sur-Vienne, Ingrandes, France

Nouvelle journée de mobilisation à Ingrandes-sur-Vienne ce jeudi. Les syndicats des Fonderies du Poitou ont lancé un appel à une grève reconductible pour "mettre la pression sur l'Etat et Renault" dont "les engagements ne sont pas à la hauteur des salariés". Les fondeurs sont invités à débrayer à partir de mercredi soir 22h00 jusqu'à jeudi en fin de journée. 

On réunit les salariés dès 9h00 devant l'usine et l'objectif est de bloquer la départementale 910 (ex RN10), on va envahir la route devant le site pour y faire le barbecue ce midi. Nous voulons faire pression sur tous les acteurs du dossier, surtout Renault. Et on appelle tous les Châtelleraudais à venir nous soutenir. (Jean-Philippe Juin, CGT Saint-Jean Industries ex Fonderie Alu)

Cette nouvelle journée de grève intervient alors que la période de redressement judiciaire touche bientôt à sa fin, les candidats à la reprise des Fonderies du Poitou ayant jusqu'à ce jeudi minuit pour déposer leur offre, avant la décision des tribunaux de commerce de Poitiers et Lyon les 19 et 21 mars prochains. 

Blocus, grève et blocage aux Fonderies

Par cette mobilisation, les syndicats veulent contraindre le groupe anglo-indien Liberty à améliorer son offre de reprise qui prévoit pour le moment au moins 200 suppressions de poste. 

"Notre objectif c'est zéro licenciement sec donc il faut que les repreneurs revoient leur copie"

En bloquant toutes les expéditions de culasses et carters vers Renault, "nous voulons aussi pousser le constructeur à augmenter l'attribution des volumes de commandes sur la fonte et l'aluminium", explique Jean-Philippe Juin. Sous-traitant de la marque au losange, les Fonderies du Poitou ont besoin d'un carnet de commandes solide sur plusieurs années, le temps de mettre en place la diversification du site aujourd'hui tourné vers le Diesel. 

Le gouvernement confiant pour un sauvetage de "500 salariés à minima"

En visite vendredi 8 mars à Ingrandes-sur-Vienne, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie Bruno Le Maire, Agnès Pannier-Runacher, s'est dite "confiante sur le fait de trouver une solution pour ces deux sites et qu'on maintienne, avec Renault, l'emploi (...) de 500 personnes à minima". 

Agnès Pannier-Runacher sera l'invitée de France Bleu Poitou ce jeudi matin à 8H10 pour revenir sur la situation des Fonderies du Poitou.