Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Inondations en Béarn : une trentaine d'entreprises sinistrées

mardi 17 juillet 2018 à 18:19 Par Evan Lebastard, France Bleu Béarn et France Bleu

La chambre de commerce et de l'industrie (CCI) Pau Béarn estime qu'une trentaine d'entreprises sont sinistrées par les inondations de lundi dernier. Gan est la ville la plus touchée.

La Fromagerie des Chaumes, à Jurançon, a arrêté sa production suite aux inondations.
La Fromagerie des Chaumes, à Jurançon, a arrêté sa production suite aux inondations. © Radio France - Yannick DAMONT

Gan, France

Une trentaine d'entreprises ont été touchées par les inondations de ce lundi en Béarn, dont une dizaine à Gan et huit à Jurançon, selon la chambre du commerce et de l'industrie (CCI) Pau Béarn.

À Jurançon, le Neez a débordé dans la Z.A.C du Vert Galant. La Fromagerie des Chaumes, qui produit entre autres le Saint-Albray, a dû jeter 40 tonnes de fromages à cause des coupures d’électricité. La société a mobilisé ses salariés pour nettoyer l'usine qui restera à l'arrêt jusqu'à jeudi. C'est un mètre d'eau qui est monté en une heure dans les bâtiments. 

L'usine d'Ogeu à l'arrêt

Problèmes similaires à l'usine d'eau minérale d'Ogeu-les-Bains où l'on est aussi en plein nettoyage aujourd'hui. L'entreprise estime les dégâts à plusieurs centaines de milliers d'euros. Aucune machine d'embouteillage n'est touchée mais tout le stock de bouchons et bouteilles vides a dû être jeté. L'activité ne pourra reprendre que dans une semaine.  

Gan reste la ville la plus touchée par les inondations, avec une dizaine d'entreprises à l'arrêt. Par exemple le Carrefour qui a ouvert il y a seulement huit jours à dû jeter 130 000€ de marchandises, sans compter le changement des vitrines entre autres.

Un service d'entraide en ligne

La CCI Pau Béarn a pris des mesures pour aider les entreprises sinistrées. Elle a notamment négocié avec les banques, les services fiscaux et le RSI une suspension des prélèvements bancaires, fiscaux et sociaux jusqu'à la reprise des entreprises. 

Une bourse d'échange en ligne est également disponible pour les commerces qui auraient besoin de matériel. Des mesures déjà prises lors des inondations à Salies-de-Béarn du 13 juin dernier.