Économie – Social

Inquiétude chez les salariés d'Areva

Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 4 mars 2015 à 20:14

FBFC, le site d'Areva à Romans
FBFC, le site d'Areva à Romans © Radio France - - Florence Gotschaux

Après l'annonce par la direction de pertes record en 2014, le groupe va devoir se serrer la ceinture. Il n'exclut pas des suppressions d'emplois dans le cadre du plan de redressement qui prévoit 1 milliards d'euros d'économie.

Les salariés d'Areva dans la Drôme attendent des précisions sur le plan d'économies d'1 milliard d'euros annoncé ce mercredi matin par la direction générale.

Le groupe a enregistré près de 5 milliards d'euros de pertes en 2014, et n'exclut pas des suppressions d'emplois. Le Directeur général, Philippe Knoche, affirme que tout sera fait pour que les départs se fassent sur la base du volontariat, mais ça ne rassure pas pour autant les 3.300 employés d'Areva dans la Drôme, sur le site du Tricastin et de Romans. 

Areva FBFC MICROTROT ok

Pas sûr que les départs volontaires suffisent, expliquent-ils, et les départs en retraite non remplacés ne sont pas non plus une bonne nouvelle: c'est le risque de perdre des compétences et des savoir-faire.

Nabil El Hadi, délégué du personnel CGT chez FBFC, le site d'Areva à Romans.

Areva FBFC SON ok

Une phase de concertation entre direction et syndicat pour parler de l'emploi, des rémunérations et du temps de travail va débuter à la fin du mois de mars.

Areva dans le rouge - Radio France
Areva dans le rouge © Radio France