Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Insolite : un soudeur cherbourgeois exilé en Nouvelle Zélande veut débaucher des collègues manchois

-
Par , France Bleu Cotentin

Alors que l'industrie métallurgique manchoise recherche désespéremment de la main d'oeuvre, un soudeur cherbourgeois exilé en Nouvelle Zélande débauche des collègues manchois sur internet.

Soudure
Soudure © Maxppp - Claude Prigent

Manche, France

C'est un petit post sur le groupe facebook cherbourgeois "cherbougetoi" qui prête à sourire. Alors que 1000 postes sont actuellement à pourvoir dans l'industrie métallurgique manchoise dont principalement des postes de soudeurs et de chaudronniers, un soudeur cherbourgeois exilé en Nouvelle Zélande débauche des collègues manchois sur internet !

Capture d'écran du groupe facebook '"cherbougetoi" - Aucun(e)
Capture d'écran du groupe facebook '"cherbougetoi"

Il y a un an, les principaux donneurs d'ordre du Cotentin se sont mis autour de la table. Avec l'aide de la région, ils ont jeté les bases d'une nouvelle formation : "Soudeurs en Cotentin".Un dispositif unique en Normandie qui permet de mettre en adéquation formation et ambitions du territoire.  Une trentaine de soudeurs doivent être formés chaque année, par session de 10 personnes (dont 3 sessions par an).  La première session s'est terminée en juillet dernier. Car la situation est paradoxale : certaines entreprises sont même obligées de refuser des contrats par manque de personnel.  

Choix de la station

France Bleu