Économie – Social

Intermittents : nouvel appel à la grève ce samedi

Par Isabelle Lassalle, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse vendredi 11 juillet 2014 à 14:48 Mis à jour le vendredi 11 juillet 2014 à 17:10

La CGT Spectacle appelle à la grève samedi
La CGT Spectacle appelle à la grève samedi © Isabelle Lassalle / Radio France

Les grands festivals de l’été se déroulent sans accrocs après un démarrage difficile, troublé par un premier conflit des intermittents. Mais les représentations de samedi pourraient être perturbées par un nouvel appel national à la grève lancé par la CGT Spectacle.

Après des menaces d’annulation , les festivals de ce début d’été se tiennent finalement normalement. C’est le cas pour les festivals d’art lyrique d’Aix-en-Provence et Avignon : après quelques perturbations à l’ouverture, le programme est maintenu.

Mais de nouvelles représentations pourraient être annulées ce samedi en raison d’un appel à la grève de la CGT Spectacle. Cette dernière a d’ailleurs saisi le tribunal de grande instance de Paris pour faire annuler le texte d'application de la nouvelle convention chômage. Mais la justice a refusé vendredi de suspendre cette l'application. "Il n'y a pas lieu à référé " a jugé le tribunal.

Une concertation s’est ouverte à Paris, avec tous les acteurs concernés, pour une refonte du régime d’assurance-chômage des intermittents. Mais les journées de grève, comme celle prévue samedi, servent à renforcer la pression sur le gouvernement et les partenaires sociaux.

Avignon : l'implication des intermittents

Le festival d’Avignon a connu des perturbations le 4 juillet lors de l’ouverture du festival. Les premières du "Prince de Hombourg", dans la Cour d'honneur du Palais des Papes et de "Coup fatal" ont été annulées. Le personnel du Festival d'Avignon a voté pour la grève samedi mais moins d'un salarié sur deux s'est exprimé. C'est un vote consultatif qui doit être confirmé, spectacle par spectacle.

Le collectif du In tient régulièrement des réunions au Cloître Saint-Louis ou sur la place de l’Horloge. Les salariés informent et expliquent notamment la signification du carré de feutrine rouge, devenu symbole de solidarité avec les intermittents. Ce carré rouge a été lancé en 2004 par le collectif "pour un Québec sans pauvreté ". Il a ensuite été adopté par les étudiants et repris aujourd’hui par les intermittents.

La CGT Spectacle manifestait déjà le 4 juillet à Avignon - Radio France
La CGT Spectacle manifestait déjà le 4 juillet à Avignon © Radio France

Une manifestation unitaire pour le In et le Off

Une manifestation est déjà prévue pour l’après-midi du samedi avec les intermittents du In et du Off. Mais la grève est plus complexe à suivre dans le Off. "Ce sera plus difficile dans le Off, où les compagnies louent les salles à des prix exorbitants, et sont contraintes de jouer à tout prix ", explique Yann Guillou, secrétaire général adjoint du Synptac-CGT. Il prévoit par ailleurs un vaste mouvement grève dans le In.

Plus de 13 spectacles sont programmés dans le In samedi, dont "Le Prince de Hombourg" dans la Cour d'honneur. Côté Off, c’est le premier gros weekend de fréquentation avec le lundi du 14 juillet.

Le coût des annulations

Selon Olivier Py, une annulation dans la Cour d'honneur coûte 45 000 euros en billetterie. A Aix-en-Provence, le coût de l’annulation d’un opéra est de 150 000 euros . Globalement, la fréquentation des festivals a déjà subi une baisse des ventes de billets.

A lire aussi : > Démarrage de festival morose à Avignon> DIAPORAMA - Appel à la grève, lundi, dans le festival Off d’Avignon> DIAPORAMA - La marche silencieuse du festival OFF> Intermittents : Aix vote contre la grève, Avignon rassemble et Marseille manifeste > François Hollande veut rassurer les intermittents du spectacle> Intermittents : annulations à Montpellier et Marseille mais pas au festival Off d'Avignon> Le dossier spécial Festival d'Avignon 2014