Économie – Social

Intermittents : plus d'un millier de manifestants à Avignon samedi

Par Anne Domece, France Bleu Vaucluse dimanche 13 juillet 2014 à 10:22

Manifestation des intermittents à Avignon le 12 juillet
Manifestation des intermittents à Avignon le 12 juillet © MaxPPP

Les intermittents du "In" et du "Off" ont marché ensemble samedi dans les rues d'Avignon pour protester contre la nouvelle convention d'assurance-chômage. Neuf des treize représentations programmées dans le "In" ont été annulées.

Ils étaient plus d'un millier à défiler dans les rues d'Avignon, samedi, à l'appel de la CGT spectale et de la Coordination des Intermittents et des Précaires. Les intermittents du "In" et du "Off" ont une nouvelle fois réclamé l'abrogation de la nouvelle convention d'assurance-chômage, entrée en vigueur le 1er juillet. Abrogation : le mot a d'ailleurs été inscrit à l'aide de cailloux, sur la chaussée, juste devant le palais de justice d'Avignon - ce qui a sérieusement perturbé la circulation.

Grève intermittents ENRO

Neuf des treize spectacles prévus samedi dans le "In" ont été annulés. Le Prince de Hombourg , pièce-phare de cette édition 2014, n'a pas pu se tenir dans la Cour d'honneur du Palais des Papes ; c'est la deuxième fois que la pièce est annulée pour cause de grève. La représentation du Mahabharata prévue dans la carrière de Boulbon a également été annulée, mais les comédiens ont interprété un extrait de la pièce devant le Palais des Papes. Quand à l'équipe d'Orlando ou l'impatience , elle a tenu à jouer, mais elle a reversé son salaire du jour au Collectif du festival "In".

Le directeur du festival, Olivier Py, estime que les pertes pour le festival s'élèvent déjà à près de 140.000 euros.

Olivier Py s'inquiète des conséquences financières de la grève sur le festival In

Les places des spectacles annulés samedi seront intégralement remboursées. Les spectacteurs doivent se rendre pour cela à la billetterie du festival, située au Cloître St-Louis.

> Dossier spécial Festival d'Avignon 2014