Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le projet de TGV Lyon-Turin

Invitée 8h15 : Catherine Quéré, députée de Charente-Maritime, favorable au Lyon-Turin

-
Par France Bleu Pays de Savoie
Manuel

Les députés examinent ce jeudi le projet de loi de ratification de l'accord franco-italien de janvier 2012 sur le Lyon-Turin. La commission développement durable de l’Assemblée a rendu un avis favorable sur ce projet. Catherine Quéré, rapporteure de la commission, se dit enthousiaste sur ce projet.

Catherine Quéré, députée de Charente-Maritime
Catherine Quéré, députée de Charente-Maritime © Maxppp -

Il y a quelques mois, Catherine Quéré, viticultrice de profession en Charente Maritime ne connaissait pas les enjeux du Lyon-Turin. Ce jeudi elle votera pour le projet de loi de ratification de l’accord franco italien, après avoir entendu en commission développement durable les pro et les anti. Les écologistes et les députés UDI eux se sont dits opposés au projet.

Catherine Quéré, députée PS de Charente Maritime

La députée-maire de Chambéry Bernadette Laclais pense qu’il y aura consensus sur ce dossier.

LYON TURIN ASSEMBLEE/ B LACLAIS

En commission des Affaires européennes et en commission développement durable les réserves des députés portaient essentiellement sur les enjeux financiers. Même si l’Europe s’est engagée à financer 40% du coût de la partie internationale (le tunnel de 57km et même un peu plus), la France devra trouver 10 milliards d’euros pour financer le Lyon-Turin.

LYON TURIN ASSEMBLEE/ enro ed

En savoir plus sur le site de l'Assemblée nationale : "Affaires étrangères : accord avec l'Italie sur la LGV Lyon-Turin"

Le sénat lui examinera le projet de loi le 18 novembre, deux jour avant le sommet franco-italien de Rome.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess