Économie – Social

A Issoudun, l'entreprise Regeltex déménage pour se développer

Par Justine Dincher, France Bleu Berry mardi 20 septembre 2016 à 18:52

300.000 paires de gants sortent chaque année de l'usine.
300.000 paires de gants sortent chaque année de l'usine. © Radio France - Justine Dincher

Les employés de l'entreprise Regeltex, à Issoudun dans l'Indre, travaillent dans de nouveaux locaux. L'usine berrichonne qui fabrique des gants en latex pour les électriciens, a déménagé dans des bâtiments neufs à quelques centaines de mètres de son ancien site.

60 salariés, dont 10 intérimaires, travaillent au sein de cette unité de production de gants en latex pour électriciens. Le bâtiment de 5.500 mètres carré est flambant neuf. "Nous étions anciennement dans des locaux pas du tout adaptés à notre activité, vétustes, avec beaucoup de recoins" explique Erik Masson, le directeur général de l'entreprise, "nous avons donc décidé d'emménager dans des locaux plus modernes, de plein-pied".

L'usine a été inaugurée en grandes pompes cette semaine, en présence notamment de François Bonneau, Président de la Région Centre-Val de Loire et de Pascale Silbermann, la sous-préfète d'Issoudun.

Un investissement pour l'avenir

300.000 paires de gants pour électricien sortent chaque année de l'usine Régeltex, à Issoudun. L'entreprise a été créée en 1986. Pour Erik Masson, il n'était pas question de déménager ailleurs : "soit nous partions très loin, sur un autre continent, soit nous restions ici. Nous avons un savoir-faire à Issoudun, et dès qu'on s'éloigne de quelques kilomètres, nous perdons ce savoir-faire. Notre patron nous a dit qu'il fallait qu'on fasse une nouvelle usine là où nous sommes".

Leur patron, Frédéric Croullet, PDG de Novarc (un groupe drômois qui a racheté Régeltex il y a trois ans) a investi trois millions et demi d'euros pour la construction de ce nouveau site. Il promet que la production de gants restera à Issoudun "tant qu'il sera là" : "nous sommes très confiants en l'avenir. Nous sommes des gaulois, nous voulons faire la promotion de notre savoir-faire français".

Objectif : doubler la production d'ici 2020

L'un des principaux clients de Régeltex, c'est Enedis, ex-EDF : "ce n'est même pas 10% de notre chiffre, mais ça fait partie de l'histoire de notre groupe liée à l'industrie française". Regeltex vend surtout à l'export, l'entreprise est présente dans 60 pays au monde. Elle espère maintenant conquérir notamment les marchés anglais et américains, où les normes sont différentes (les gants n'ont pas la même couleur, pas la même forme, et ont des bords roulés et non coupés).

Ainsi, d'ici 2020, Régeltex espère doubler sa production. Objectif : 600.000 paires de gants par an, avec peut-être des embauches dans les cinq prochaines années, à Issoudun. La priorité sera de transformer les emplois intérimaires en emplois permanents.