Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Issoudun : les commerçants inquiets face à la menace de licenciements dans les dépôts logistiques de La Halle

-
Par , France Bleu Berry

Alors que les négociations sont en cours concernant les offres de reprise de La Halle, les 489 salariés des dépôts logistiques de l'enseigne dans l'Indre craignent pour leur emploi. Une vague de licenciements serait un coup dur pour l'économie dans le secteur d'Issoudun.

Plateforme logistique de La Halle à Issoudun
Plateforme logistique de La Halle à Issoudun © Maxppp - EMMANUEL BEDU

Les emplois des 489 salariés des dépôts logistiques de La Halle à Issoudun et Montierchaume sont en danger. L'enseigne est en redressement judiciaire, les candidats à la reprise ont fait connaître leur offre au tribunal de commerce, qui doit trancher dans les prochaines semaines. Seuls deux repreneurs potentiels sont intéressés pour reprendre les entrepôts berrichons, en gardant seulement une cinquantaine d'employés, au mieux. 

Pour les commerçants du secteur, ce serait une catastrophe économique. Dans son bar-tabac eu centre-ville d'Issoudun, Jean-Noël entend l'inquiétude monter depuis quelques semaines. "Ça fait partie des conversations. Je pense que tout le monde a plus ou moins transité par cette entreprise dans ses débuts, ou alors connaît quelqu'un de sa famille qui y travaille", constate-t-il. Depuis plus de 20 ans, il voit défiler les clients, dont de nombreux salariés des entrepôts de La Halle. "Ce sont des vrais berrichons, qui font vivre le centre-ville. Donc c'est vrai que ça va avoir un impact pendant un petit moment", ajoute le propriétaire du bar.

L'inquiétude de voir le pouvoir d'achat baisser

Même ambiance un peu morose dans la boutique de chaussures de Gwenaëlle. La gérante en discute souvent avec ses clients, qu'elle côtoit depuis des années. "C'est ça aussi le petit commerce, c'est parler, c'est un tissu social. On finit par connaître les gens, par tisser des liens, et on s'inquiète pour les uns et les autres", confie-t-elle, en espérant une issue positive pour les salariés berrichons de La Halle. 

Si les dépôts logistiques d'Issoudun et de Montierchaume ferment, cela aura forcément un impact sur le pouvoir d'achat des familles concernées. "Je me mets à la place de tous ces gens, ça m'attriste. Forcément, ils vont faire un peu plus attention à leur porte-monnaie, leur budget va être réduit", raconte Marie-Christine, coiffeuse dans le centre-ville. 

Le bassin de l'emploi d'Issoudun va subir une grosse perte. Tout Issoudun va être touché, tous les alentours aussi

D'autant plus qu'après la crise du Covid-19, c'est un nouveau coup dur pour les commerçants. "Ça fait beaucoup pour 2020, ça sera une année qu'on retiendra comme étant catastrophique pour nous tous", regrette Valérie, derrière le comptoir de sa boutique. Cette pâtissière s'inquiète "parce que le bassin de l'emploi d'Issoudun va subir une grosse perte. Tout Issoudun va être touché, tous les alentours aussi. C'est une catastrophe pour notre ville, et surtout pour tous ces gens, ces familles, ces couples de salariés, qui vont se retrouver au chômage et qui risquent de partir en espérant qu'ils retrouvent un emploi ailleurs"

Il faudra attendre le 29 juin pour savoir quelle est la décision du tribunal de commerce sur le nom du repreneur, et connaître ainsi l'avenir des deux dépôts logistiques berrichons. Une marche citoyenne pour soutenir les salariés aura lieu samedi 13 juin à 9h30 au départ du dépôt d'Issoudun.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess