Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

"J'ai peur d'être SDF à 70 ans" : 150 personnes mobilisées contre la réforme des retraites à Laval

-
Par , France Bleu Mayenne

La réforme des retraites voulue par le gouvernement ne passe pas. Un rassemblement s'est tenu ce mardi 24 septembre à Laval, avec plus de 150 personnes, pour dénoncer la fusion de tous les régimes et le système par points.

Prochaine manifestation contre la réforme des retraites à Laval, le 8 octobre prochain.
Prochaine manifestation contre la réforme des retraites à Laval, le 8 octobre prochain. © Radio France - Aurore Richard

Laval, France

Plus de 150 personnes se sont réunies à Laval ce mardi 24 septembre pour défendre les retraites, à l'appel du syndicat CGT. Il y avait aussi sur place les syndicats FSU et Solidaires Mayenne. 

Les manifestants ne veulent pas de la réforme des retraites du gouvernement, de la fusion des 42 régimes existants comme du système par points. Ce mardi, des retraités et des actifs sont venus manifester ensemble car ils ont l'impression que la situation empire. 

Gilbert est retraité de chez Renault et il a encore en travers de la gorge, la hausse de la CSG. "J'ai perdu 100 euros par mois. A partir de 2025, nos pensions vont plonger de 30%, cela me fait 600 euros en moins", explique-t'il.

Sylvie va devoir travailler dès 5h30 du matin, à plus de 60 ans

Il faudra travailler plus longtemps pour avoir sa pension entièrement mais Sylvie ne se voit pas encore à l'usine Du Joint Français à Château-Gontier, une fois la soixantaine passée. "Je conduis des machines automatiques de 5h30 à 13h30 ou de 13h30 à 21h30. C'est une semaine du matin et une semaine de l'après-midi, c'est très dur", décrit-elle. 

Sylvie préfère gagner 50 euros de moins et partir plus tôt. Elle pense déjà à tout cela, à moins de 10 ans de la retraite. 

Tout comme Caroline, professeur en lycée à Mayenne qui se bat déjà, à 45 ans. "Dans l'Education Nationale, c'est très particulier pour la retraite. Ils tiennent compte des six derniers mois et comme le salaire est un peu plus élevé en fin de carrière, cela permettait d'avoir une retraite tout à fait satisfaisante", système qui n'existera plus avec la nouvelle réforme et qui explique l'amertume de Caroline. 

Selon Caroline, les 300 euros par an, en plus pour les enseignants annoncés par le ministre de l'Education, c'est l'arbre qui cache la forêt. Elle estime que derrière, elle va se faire avoir sur la retraite.

J'ai peur de finir à 500 ou 600 euros par mois

Rachel qui a également une quarantaine d'années, est très inquiète pour sa retraite, pour son avenir. "_Cela va être atroce, on n'aura pas de quoi vivre et moi, j'ai très peur d'être SDF à 70 ans_. J'ai peur de finir d'ici là, à 500 ou 600 euros par mois. On fait quoi avec ?", s'interroge cette Lavalloise. 

La prochaine manifestation contre la réforme des retraites à Laval aura lieu le 8 octobre prochain, à 10h30, place du jet d'eau. Cet appel est lancé, cette fois, par huit syndicats mayennais : FO, CGT, CFTC etc. Le gouvernement a en tout cas annoncé ce mardi 24 septembre renoncer à supprimer l'exonération pour les emplois à domicile des seniors

Le projet de loi sur les retraites doit être voté d'ici juillet 2020 et la fusion de tous les régimes existants, à l'horizon 2025.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu