Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Jean Caby : deux à trois repreneurs, la Région Hauts-de-France prête à accompagner

jeudi 5 juillet 2018 à 23:16 - Mis à jour le vendredi 6 juillet 2018 à 8:00 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord et France Bleu

232 emplois sont en jeu après la liquidation judiciaire du charcutier industriel Jean Caby, à Saint André lez Lille, dans le Nord. Deux à trois repreneurs se seraient faits connaître pour reprendre le nouveau bâtiment et une partie des employés.

Xavier Betrand, le Président des Hauts-de-France
Xavier Betrand, le Président des Hauts-de-France © Maxppp - Bride Edouard

Saint-André-lez-Lille, France

C'est un nouvel espoir pour les salariés qui viennent de perdre leur emploi chez Jean Caby. Le tribunal de commerce de Tourcoing avait rejeté fin juin une proposition de reprise de dernière minute entraînant la fermeture du leader français de la saucisse cocktail dans les rayons des hypermarchés. Ce jeudi 5 juillet, on a appris que deux ou trois investisseurs ou entrepreneurs sont intéressés pour reprendre l'usine en construction de Comines (qui était quasiment fini au moment de la liquidation judiciaire de Jean Caby) ainsi qu'une partie des salariés. Une marque d'intérêt qu'explique Xavier Bertrand, le président du Conseil Régional qui a rencontré les représentants de salariés ce jeudi après-midi, par l'attitude des employés de l'usine : 

Les salariés ont été exemplaires jusqu'au bout et cela compte beaucoup plus qu'on ne le pense dans un projet de reprise. 

L'élu, originaire de Picardie, a peut-être en tête les combat des Continental à Clairoix (Oise) et Goodyear à Amiens (Somme), lorsqu'il rappelle que "dans certaines régions, les gens sont désemparés, ils veulent casser, eux non. Ils ont distribué leurs produits jusqu'au bout, cela donne le sentiment qu'il y a des gens qui sont prêts à retravailler." 

Le président des Hauts-de-France met 1,2 million d'euros sur la table

Xavier Bertrand reste prudent mais précise que la Région sera prête à avancer la somme d'1,2 million d'euros au repreneur potentiel de Jean Caby sous forme de prêt remboursable, une somme qui sera d'autant plus importante que le nombre de salariés repris sera élevé. La collectivité pourra aussi financer des formations pour les anciens salariés qui devront travailler sur de nouvelles machines.