Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Jédéon : une idée concrète pour relancer le petit commerce à Saint-Amand-Montrond

-
Par , France Bleu Berry

Une première à Saint-Amand-Montrond pour aider les commerçants indépendants. Depuis quelques jours, 32 commerces reversent aux associations partenaires 3 % du chiffre d'affaire réalisés avec les personnes membres de ces associations.

Gilles Gounot, inventeur de Jédéon
Gilles Gounot, inventeur de Jédéon © Radio France - Michel Benoit

Saint-Amand-Montrond, France

Jédéon, c'est le nom de ce système de texto-dons, n'existe pour l'instant nulle-part ailleurs. Un moyen imaginé par un commerçant indépendant de St-Amand-Montrond pour contrer les grandes surfaces et surtout le commerce sur internet. Un dispositif  gagnant-gagnant, les associations se faisant le relais des petits commerçants auprès de leurs adhérents pour obtenir un peu de subsides en retour.

Les commerçants partenaires de Jédéon sont signalés par une affiche en vitrine représentant un chat - Radio France
Les commerçants partenaires de Jédéon sont signalés par une affiche en vitrine représentant un chat © Radio France - Michel Benoit

La première chose, c'est bien sûr d'acheter quelque chose chez un commerçant partenaire. Ensuite, il suffit d'envoyer un sms à Jédéon pour enregistrer la transaction avec le montant, le code du commerçant et celui de l'association à qui on souhaite que soient reversés les 3 % du prix payé. Chaque commerçant partenaire s'acquitte de 3 % supplémentaires pour financer Jédéon. "6 % du prix de vente, au total, c'est un effort, estime Gilles Gounot, mais pas plus qu'avec les chèques cadeaux. Et cela ne coûte que si l'on vend ! Tout ce que risque le commerçant en devenant partenaire, _c'est de voir de nouveaux clients franchir le seuil de son magasin_". 

Jédéon exige évidemment toute un système de gestion en amont. - Radio France
Jédéon exige évidemment toute un système de gestion en amont. © Radio France - Michel Benoit

Les hypermarchés et les franchisés sont exclus du dispositif. On estime que Jédéon pourrait fidéliser 250 nouveaux clients sur St-Amand-Montrond. Si cela fonctionne, Jédéon pourrait être étendu à d'autres villes en France.

Choix de la station

France Bleu