Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Jeux de chaises musicales à l’usine PSA de Sochaux : le Grandland d’Opel cède la place au 5008

mercredi 30 mai 2018 à 16:09 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

Retour aux sources pour le Grandland X d’Opel, fabriqué à Sochaux. Sa production sera transférée dans l’usine allemande d’Eiseinach, en vertu d’un accord avec les syndicats d’Opel. Opération blanche pour l’usine de Sochaux, selon sa direction, puisque ce départ sera compensé par l'arrivée du 5008.

Le Grandland X sur les lignes de Sochaux
Le Grandland X sur les lignes de Sochaux © Radio France - Christophe Beck

Montbéliard, France

La nouvelle a été annoncée en CE extra ce mercredi matin à Sochaux. Elle confirme la rumeur qui bruissait depuis quelques semaines dans le Doubs. Le Grandland X d'Opel produit à Sochaux depuis l'automne 2017 partira en Allemagne d'ici un an, pour offrir une charge de travail à l'usine Opel d'Eisenach dans le Land de Thuringe. Ce transfert est le résultat d'un accord entre les syndicats et la direction d'Opel, sur la compétitivité du groupe.  

Une opération blanche pour l'usine du Doubs

Pour Sochaux, c'est une opération blanche, puisque quelques semaines avant le départ de Grandland, l'usine du Doubs accueillera une partie de la production du 5008 assemblé aujourd'hui exclusivement à Rennes. L'usine bretonne a besoin de place pour le Citroën C5 Aircross, lui aussi promis à un succès. 

Pour la direction de PSA, cette réorganisation veut répondre "au succès de l'offensive SUV des cinq marques du groupe. Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall pèsent près de 17 % du marché du SUV en Europe". Le groupe a décidé "d’accroître les capacités de production en Europe en utilisant toutes ses ressources disponibles". Et donc, l'usine d'Eisenach en Allemagne. 

"Un retour de l'histoire" pour FO. "On reprend d'une main ce qu'on a donné de l'autre" selon la CFTC

Coté syndicats de Sochaux, les avis sont partagés. Pour FO, "c'est un retour à l'histoire", déclare Eric Peultier, secrétaire du CE. "Cette annonce devra permettre de retrouver une certaine stabilité et moins de diversité sur les lignes de montage"

La CGT pose la question de l'après 2019. "Nous sommes totalement dépendants de la volonté de la direction de charger ou non le site de Sochaux", déclare Aurore Métais pour la CGT.  

Pour la CFTC, "c'est une très mauvaise nouvelle pour le site de Sochaux". On reprend d'une main ce qu'on nous a donné de l'autre.  "Quelle perénité pour l'équipe de VSD si l'on nous prend le Grandland après nous avoir donné le 5008 ?" interroge François Guillerey pour la CFTC ajoutant "Pourquoi investir deux fois pour installer la 5008 à Sochaux et le Grandland à Eisenach ? Alors qu'en  installant la 5008 en Allemagne, on aurait réalisé un seul investissement ?" 

"Si vous nous enlevez ce que vous nous avez donné d'un autre coté..." déclare François Guillerey, délégué CFTC à l'usine PSA de Sochaux

La CFE CGC pose la question du planning de ces transferts, le soldes des volumes de production et l'impact sur les fournisseurs du Pays de Montbéliard. 

CFE CGC, CGT et CFTC dénoncent enfin le fou qui entoure ces annonces.  "La communication de la direction est très floue sur tous les sujets. Il faut consulter la presse allemande pour avoir des informations. C'est quand même un comble.", dit encore François Guillerey pour la CFTC. 

Le Grandland X d'Opel sur le système 2 de Sochaux  - Radio France
Le Grandland X d'Opel sur le système 2 de Sochaux © Radio France - Christophe Beck