Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Jeux paralympiques d'hiver 2018 de PyeongChang

Jeux paralympiques : les fauteuils-skis de cinq médaillés conçus et fabriqués par Tessier, une PME de Maurienne

jeudi 15 mars 2018 à 6:05 Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie

La moisson de médailles olympiques intéresse particulièrement l'entreprise Tessier à Saint-Rémy-de-Maurienne. Cette PME de neuf salariés conçoit et fabrique les fauteuils-skis de huit athlètes de ces jeux en Corée du Sud. Ils ont décroché huit médailles dont deux en or.

Pierre Tessier, gérant de l'entreprise Tessier,  a conçu un modèle spécifique pour les compétiteurs
Pierre Tessier, gérant de l'entreprise Tessier, a conçu un modèle spécifique pour les compétiteurs © Radio France - Bleuette Dupin

Saint-Rémy-de-Maurienne, France

Pierre Tessier compare les skieurs alpins de ces jeux en catégorie assis à des pilotes. "C'est un sport mécanique, dit le fondateur de Tessier. Le matériel et son réglage ont une haute importance". Quand il regarde les épreuves de ski alpin, catégorie assis, de ces jeux paralympiques, il identifie sans difficulté les bons skieurs qui n'ont pas un fauteuil-ski performant.

Parmi les huit athlètes que Tessier équipe, cinq ont décroché des médailles depuis le début des jeux. Ça n'est peut-être pas fini, il reste encore quatre jours.  L’Américain, Andrew Kurka est double médaillé d'or en descente et en super G, le Norvégien Pedersen est en or en géant. Tessier équipe également deux Néerlandais, un Allemand, un Polonais, et les deux Français, le morzinois Yohann Taberlet et le grenoblois Frédéric François qui a décroché le bronze en super G et l'argent en super combiné.
"C’est un peu la mascotte, avec Yohann Taberlet, témoigne Sébastien, technicien d'atelier en charge du montage des pièces des fauteuils-skis. On se côtoie souvent, ils viennent ici, on rigole ensemble. C'est une fierté pour moi, et pour toute l'entreprise".

Le fondateur de l'entreprise en 1995, Pierre Tessier, a commencé en 1987 dans son garage de Saint-Sorlin-d'Arve. Il travaille alors avec une association de paralysés. Ce passionné de mécanique commence à concevoir des prototypes pour permettre aux personnes handicapées de faire du ski. Aujourd'hui sa PME propose six modèles différents, exporte 70% de ses produits et se tourne vers d'autres sports outdoor, avec un fauteuil pour pratiquer le wakeboard.  L'an prochain Tessier, un peu à l'étroit désormais à Saint-Rémy-de-Maurienne devrait s'installer dans des locaux plus grand, à Alpespace. 

Pendant les jeux paralympiques, l'activité continue chez Tessier à Saint-Rémy-de-Maurienne