Économie – Social

JO de Sotchi : des contrats en or pour les sociétés savoyardes

Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie dimanche 6 octobre 2013 à 21:50 Mis à jour le lundi 7 octobre 2013 à 9:45

JO SOTCHI 1
JO SOTCHI 1 © Radio France - Richard Vivion

Dans 4 mois jour pour jour (7 février 2014) débutera la 22ème édition des Jeux Olympiques d’hiver en Russie, à Sotchi. Mais avant de parler de sport, ces JO ont d’abord permis à plusieurs entreprises savoyardes de signer quelques beaux contrats.

Sotchi est une station balnéaire des bords de la mer noire. Mais Sotchi,  c’est aussi les montagnes du Caucase. Il y a encore 5 ans, il n’existait quasiment rien dans la vallée de Krasnaïa-Poliana. Aujourd’hui plusieurs stations sont littéralement sorties de terre. Un chantier gigantesque qui a profité à certaines entreprises françaises et notamment savoyardes.

Selon le Cluster-Montagne (organisme chargé de la promotion des acteurs français de l’aménagement de la montagne) estime entre 250 et 500 millions d’euros le chiffre d’affaire réalisé par les sociétés françaises à Sotchi. Par exemple, le groupe savoyard MND (le leader mondial des équipements pour la sécurisation des domaines skiables basé à Sainte-Hélène-du-Lac) a vendu aux Russes pour plus de 7 millions d’euros de matériel. "Ils ont été séduits par notre système de déclenchement d’avalanche" explique Roland Didier, directeur général de Montagne et Neige Développement. Résultat, une centaine de Gazex vendus mais aussi des filets et un télésiège.

JO SOTCHI pif

JO SOTCHI 2 - Radio France
JO SOTCHI 2 © Radio France - Richard Vivion
A Sotchi on retrouve aussi des entreprises comme POMA.  Seize remontées mécaniques équipent désormais les stations autour de Krasnaïa-Poliana.  La Compagnie des Alpes a pris la gestion du domaine skiable de Rosa-Khutor, là où se dérouleront les épreuves de ski alpin. Lumiplan-Montagne, la société de La Bâthie (près d’Albertville) a vendu ses systèmes d’information en temps réel et plan de piste, tout cela pour un peu plus d’un demi-million d’euros."Travailler pour des JO, cela nous permet d’améliorer notre notoriété à l’étranger" reconnaît Patrick Grand’Eury, le directeur général de Lumiplan.

JO SOTCHI paf

Et après Sotchi, les sociétés savoyardes se verraient bien continuer à équiper les futures stations russes. La Russie a un projet de construction de cinq nouvelles stations dans le nord du Caucase. Elles ambitionnent également de poursuivre leur collaboration avec les sites olympiques. Elles sont déjà sur les rangs des JO de 2018, en Corée du Sud.

ECOUTEZ Benoit ROBERT directeur du Cluster Montagne Invité de France Bleu Pays de Savoie ce lundi à 8h15

 

JO SOTCHI ENRO

Partager sur :