Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jobs d'été : beaucoup de demandes mais peu d'offres à Lille

-
Par , France Bleu Nord

C'est la période de recrutement pour les jobs d'été mais cette année, en raison de la crise sanitaire, les offres sont rares. Violaine Colaert, chargée de communication du CRIJ de Lille le confirme sur France Bleu Nord.

Les offres de jobs d'été sont rares en raison de la crise sanitaire
Les offres de jobs d'été sont rares en raison de la crise sanitaire © Maxppp - Pierre Heckler

"Cela fait plusieurs semaines que nous avons des coups de fil, des mails de jeunes qui cherchent désespérément.  Le confinement a peu fermé toutes les portes" constate Violaine Colaert. 

Non seulement, les jobs d'été sont rares mais beaucoup d'étudiants ont perdu les petits boulots qu'ils avaient au cours de l'année. Ces emplois de quelques heures par semaine qui leur permettent de financer leurs études, de payer leur loyer ou leur nourriture. "Il y a donc une vraie demande et une vraie pression" indique la chargée de communication du Centre régional d'information jeunesse. 

Hôtellerie, tourisme, restauration mais aussi centres aérés et autres colonies de vacances ont mis un coup d'arrêt à leur recrutement, en attendant d'en savoir plus sur les conditions sanitaires de leur réouverture. 

Des emplois malgré tout

Violaine Colaert annonce quand même des secteurs qui recrutent. L'agriculture par exemple mais " ce sont des postes qui demandent une bonne forme physique, des horaires un peu décalés et parfois un hébergement sur place". Les drives recrutent également. Ils ont connu un regain d'activité pendant le confinement et cela se poursuit. Le CRIJ relève aussi des demandes dans la livraison, là encore en raison du développement du e-commerce pendant le confinement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess