Économie – Social

Jobs d’été : à Pont-Evêque, les jeunes ont rencontré des employeurs

Par Jacky Page, France Bleu Isère jeudi 20 avril 2017 à 6:00

Des entretiens pour décrocher  le job de l'été prochain
Des entretiens pour décrocher le job de l'été prochain © Radio France - Jacky Page

Vous êtes étudiant ou lycéen, et vous envisagez de vous faire un peu d'argent avec un job d'été ? Les forums qui y sont consacrés se multiplient pendant ces vacances de Pâques. C'était le cas hier après-midi à la salle des fêtes de Pont-Évêque.

Nous ne sommes qu’au printemps, mais il faut sans tarder songer à dénicher les jobs d’été, car les employeurs s’y attellent déjà. Une réalité à laquelle la municipalité de Pont-Évêque est confrontée chaque année. Depuis 8 ans maintenant, elle organise « cet été un job », un forum où employeurs et jeunes se rencontrent.

L’organisation est désormais bien rôdée. Accueilli à l’entrée, chaque postulant à un emploi d’été se voit remettre une fiche à faire remplir à chaque entretien. On lui demande s’il a bien pensé à amener son CV, et si ce n’est pas le cas, il est orienté au fond de la salle où des ordinateurs ont été installés par la société coopérative Trira, qui reconditionne du matériel informatique. Azer Ramos les guide dans la rédaction du CV et de la lettre de motivation: « il faut mettre tout de suite ce qui peut faire flasher le recruteur, il faut que ça lui saute aux yeux et que ça lui donne envie de choisir la personne ».

Pour passer le permis, ou pour boucler un budget d'étudiant

Les recruteurs, ils sont une quinzaine, offrent des emplois dans le domaine des espaces verts, les services municipaux, la Poste, les grandes surfaces, la préparation de commandes dans des entrepôts ou encore l'aide à la personne. C'est ce que fait l'Association d'aide à domicile aux personnes âgées ou handicapées, qui a besoin de jeunes en renfort tout au long de l’année et pas seulement pendant l’été. Ils sont employés à des tâches telles que l’entretien, la préparation de repas, et peuvent être formés s’ils le souhaitent à l’aide à la toilette.

Élias, 20 ans, est intéressé par un tel travail. Il est étudiant en droit à Lyon et a vraiment besoin de travailler, s’il le faut pendant toutes ses prochaines vacances d’été. « Je n’ai pas de bourse, je ne reçois pas non plus spécialement d’aide de mes parents. Alors avoir une rentrée d’argent l’été pour pouvoir tenir toute l’année, c’est pas mal ». D’autres ont des projets précis comme Fabien, qui prépare un bac pro. Il a besoin d’un travail pour payer son permis de conduire. Louis, 20 ans, a quant à lui déjà le permis, mais il lui manque l’essentiel : une voiture ! « En attendant, je pique celle de mon père ». Tous repartent pleins d’espoir. Ils devront attendre d’être rappelés, plus tard, par l’employeur qui les aura choisis.