Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange
Dossier : La réforme des retraites

La playlist des manifestations à Caen : Johnny, Trust, Queen, HK et les Saltimbanks

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Près de deux mois après le début du mouvement de protestation contre la réforme des retraites, des opposants continuent de défiler plusieurs fois par semaine à Caen. Des marches très musicales avec des valeurs sûres comme Antisocial de Trust et de nouvelles chansons détournées.

Des intermittents du spectacle animent la manifestation caennaise contre la réforme des retraites le 29 janvier 2020
Des intermittents du spectacle animent la manifestation caennaise contre la réforme des retraites le 29 janvier 2020 © Radio France - Marcellin Robine

"Faites du bruiiiiit !" En tête de cortège, c'est un duo qui s'occupe de mettre l'ambiance pour la CGT mercredi 29 janvier lors de la 8e journée interprofessionnelle nationale de grève contre la réforme des retraites. Au micro, Denis Bréant, près de 20 ans d'expérience pour celui que certains appelle l'animateur de radio CGT. Et dans le camion, Jean-Louis Kozik gère la musique. Il a tout une playlist pour assurer pendant plus deux heures de manifestations. "Des musiques à texte et engagées, un peu rock, un peu reggae, il peut y avoir plein de choses."

Ecoutez le plus de l'info sur les tubes des manifestations

LE groupe du moment pour Jean-Louis Kozik, c'est HK et les Saltimbanks, une formation du Nord de la France qui voit son titre On lâche rien repris dans toutes les manifestations. "Il y a aussi Les Fatals Picards qui fonctionnent bien."

Autre classique : Antisocial de Trust, sorti en 1980. "C'est un titre qui a 40 ans mais qui reste tellement d'actualité, commente le syndicaliste, on a un gouvernement qui n'a jamais été aussi antisocial, on n'a jamais connu ça."

Jean-Louis Kozik, "DJ" de la CGT à Caen, gère sa playlist depuis le camion du syndicat
Jean-Louis Kozik, "DJ" de la CGT à Caen, gère sa playlist depuis le camion du syndicat © Radio France - Marcellin Robine

Une manifestation, c'est comme une boîte de nuit, deux syndicats, deux ambiances : chez Sud, des militantes en bleu de travail ont préparé une chorégraphie sur un tube des années 80, À cause des garçons, rebaptisé À cause de Macron.

Des intermittents du spectacle investissent ensuite le plateau d'un camion pour un concert ambulant. Le concept : reprendre des chansons connues et changer les paroles. La Salsa du démon devient La Salsa du Macron, les musiciens improvisent sur Gabrielle de Johnny Hallyday, etc. Une façon de faire du défilé une fête. 

"L'austérité, ce n'est pas nous, c'est le gouvernement"

"On n'a pas envie que ce soit une marche funèbre, explique Alexis, un des paroliers du groupe. On n'est pas là pour faire le deuil des retraites. Au contraire, on est là pour exiger un modèle social qui est le nôtre et qui est le meilleur au monde, que l'on tient du conseil national de la résistance, avec le sourire, en s'amusant, parce que l'austérité, ce n'est pas nous, c'est le gouvernement."

La dernière trouvaille des grévistes, une reprise de We will rock you de Queen. Les manifestations promettent d'être joyeuses encore longtemps à Caen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess