Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Joué-lès-Tours : le plan annoncé par Michelin peut toucher 10% de l'effectif au maximum d'ici trois ans

-
Par , France Bleu Touraine

Le groupe Michelin a annoncé la suppression de 2.300 postes d'ici trois ans en France. Le site de Joué-lès-Tours pourrait être concerné à hauteur de 10% de l'effectif au maximum, soit une vingtaine de salariés ou moins.

L'usine Michelin de Joué-les-Tours
L'usine Michelin de Joué-les-Tours © Maxppp - Nouvelle République / Maxppp

Le groupe Michelin a annoncé la suppression sur trois ans de 2.300 postes en France, sans départs contraints, dans le cadre d'un "plan de compétitivité". Le président du pneumaticien, Florent Menegaux, précise qu'il n'y aura pas de fermeture de sites, ni de licenciements. Mais les salariés sont partagés entre "la surprise et la colère". 

Pour le site Michelin de Joué-lès-Tours, qui compte 200 salariés, le directeur du site, Olivier de Chassey, explique "qu'il y a peu de choses concrètes". Des négociations avec les organisations syndicales vont être menées pendant trois ans. Selon Olivier de Chassey,  au maximum 10% de l'effectif jocondien pourrait être concerné par le plan de réorganisation et de modernisation de l'outil, soit 20 salariés ou moins. Le directeur du site de Joué-lès-Tours explique que les choses seront "co-construites avec les syndicats". "On va proposer soit des départs en retraite, soit des changements de métier, soit des postes dans d'autres sites du groupe".

Une modernisation de l'outil de production à Joué-lès-Tours

Le site Michelin de Joué-lès-Tours s'engage depuis plus d'un an à moderniser l'outil de production. Michelin a mis deux millions et demi d'euros dans la modernisation du programme de la calandre (une sorte de grosse machine à tisser) afin d'automatiser le processus de production. Deux tranches sur trois ont été réalisées. L'atelier Membrane est lui aussi en train d'être modernisé "avec l'arrivée du Data et de l'intelligence artificielle". 

Fermeture de l'activité Flaps

Le site de Joué-lès-Tours fabrique notamment des renforts textiles et métalliques qui servent à fabriquer les pneus. L'usine jocondienne fournit les sites Michelin de Roanne (pneus haut de gamme), Cholet (4x4 et camions) et enfin Troyes (pneus pour le secteur agricole. Joué-lès-Tours fabrique surtout les membranes de cuisson, une sorte de vessie qui sert à cuire les pneus. Ces membranes doivent avoir une durée de vie assez longue pour optimiser le processus de fabrication. Elles sont exportées dans 60 usines Michelin du monde entier (Michelin compte 70 usines au total). Enfin, Joué-lès-Tours fabrique aussi des flaps, des fonds de jante (petite bande en caoutchouc sur le fond de la jante). Cette production en en très nette perte de vitesse (750.000 unités en 2015 contre 50.000 aujourd'hui) avec les tubeless. L'activité qui compte sept salariés va être arrêtée. Deux salariés vont partir en pré-retraites, les cinq autres vont être réaffectés dans l'usine. 

En 2013, Michelin avait fermé l'usine de fabrication de pneus poids lourds de Joué-lès-Tours, entrainant la suppression de plus de 700 emplois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess