Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Joué-les-Tours : les clubs amateurs craignent de ne pas pouvoir accueillir tout le monde faute de moyens

dimanche 2 septembre 2018 à 15:25 Par Elodie Rabelle, France Bleu Touraine

Joué-lès-Tours organisait hier son Forum des associations. Les différents clubs ont fait le plein d'inscriptions pour la rentrée. Notamment les clubs de football, l'effet Coupe du Monde se confirme. Mais faute de moyens, ils ne pourront peut-être pas accueillir tout le monde.

Stand du Joué-les-Tours Football Club
Stand du Joué-les-Tours Football Club © Radio France - Elodie Rabelle

Joué-lès-Tours, France

Il y avait foule devant les stands des clubs de foot, samedi 1er septembre au Forum des Associations de Joué-lès-Tours. Il faut dire qu'ils sont attrayants : maillots de l'équipe, ballon, coupes remportées sur la table... juste à côté des fiches d'inscription.  Eric Bedoyer, président du Joué-lès-Tours Football Club, le confirme : l'effet Coupe du Monde est bien là. "On attend 10 à 15% d'inscriptions en plus par rapport à l'année dernière". Cette nouvelle devrait le ravir mais il y a un problème : comment accueillir ces nouveaux alors que les sous manquent ? 

"Ce sera difficile, parce que derrière il faut des éducateurs qu'on va former nous-mêmes, les équipements... il nous faut des sous" explique-t'il, vite soutenu par José Lopez, directeur technique du club de foot portugais de la ville "les licences ça coûte cher, les équipements ça coûte cher. Cumulé ça fait beaucoup d'argent et si on ne l'a pas, on risque de devoir refuser des nouveaux". 

Tous les champions sont passés par les clubs amateurs

Sans financement, c'est tout le foot amateur qui est menacé., et avec lui, les futures star de demain selon Eric Bedoyer : "Si on n'a pas de football amateur, on n'a pas de football professionnel. Tous les joueurs de l'équipe de France sont allés dans des clubs amateurs. On espère demain avoir le nouveau Kilian Mbappé !". 

Le patron de petits-clubs tire la sonnette d'alarme 

Eric Thomas, le président de l'association des clubs de football amateur, a déjà tiré la sonnette d'alarme. "On a dépensé 20 millions d'euros pour la Coupe du Monde, et pour nous, les caisses sont vides !". 

Noël Le Graet, président de la Fédération française de football, a promis "une enveloppe importante" pour les petits clubs de moins de 100 licenciés.