Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Journée contre l'homophobie : hommage à un jeune battu à mort à Reims en 2002

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Dimanche 17 mai sera la journée internationale de lutte contre l'homophobie. L'occasion pour les associations de rappeler que les actes homophobes sont quotidiens en France et de rendre hommage, à Reims, à François Chenu, victime d'un assassinat homophobe en 2002.

Homophobie
Homophobie

La journée internationale contre l'homophobie et la transphobie se tient ce dimanche, comme chaque année le 17 mai. Plusieurs manifestations sont prévues, notamment à Reims, tout au long de la semaine à venir, notamment une conférence pour évoquer le rapport de "SOS Homophobie" publié il y a quelques jours.

Des chiffres en trompe l'oeil

Dans ce rapport, SOS Homophobie notait une baisse de 38% des actes homophobes en 2014 par rapport à l'année précédente (2197 témoignages homophobes relevés en France en 2014, contre 3500 en 2013). Des chiffres à relativiser puisque 2013, année du débat sur le "mariage pour tous", avait été particulièrement extrême.

Ce rapport, basé sur des témoignages, met aussi en évidence le rôle d'internet et des proches : 40% des témoignages recueillis évoquent des injures via les réseaux sociaux et 10% des insultes sont proférées au sein de la cellule familial.

"En milieu rural, on se tait"

Selon ce même rapport de SOS Homophobie , les témoignages sont moins nombreux en Champagne-Ardenne qu'ailleurs (cinq par département dans la Marne et les Ardennes). "Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'actes ou d'injures homophobes, mais il est plus difficile de parler quand on habite en milieu rural" , explique Yoann Datt, président de l'association exaequo à Reims.

Il constate également un changement de comportements dans la société depuis le débat sur le "mariage pour tous". "A ujourd’hui la parole est décomplexée, les gens n’hésitent plus à clamer leur homophobie" .

Yoann Datt, président de l'association exaequo à Reims

A l'occasion de cette journée internationale de lutte contre l'homophobie, un hommage sera rendu à Reims à François Chenu, battu à mort en 2002 dans le parc Léo Lagrange, parce qu'il était homosexuel. Un rassemblement est prévu à 11h au parc Léo Lagrange.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu