Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Journée sans achat : "L'idée, c'est de consommer moins mais mieux"

-
Par , France Bleu Paris

Alors que journée sans achat se tient, samedi 28 novembre, l'auteur et journaliste Valère Corréard, nous incite à prendre du recul sur notre mode de consommation. Il milite pour des achats plus durables et plus respectueux de l'environnement.

Ce samedi 28 novembre se tiendra la journée sans achat, créée en 1992, pour protester contre le gaspillage de la société de consommation. Une journée à laquelle s'associe Valère Corréard, journaliste, chroniqueur chez France Inter, auteur du livre Changer d'ère, l'air de rien aux éditions "Rue de l'Echiquier".

"Aujourd'hui, tout est tourné vers la surconsommation, regrette-t-il sur France Bleu Paris, ce vendredi 27 novembre. C'est l'injonction, c'est ce qu'on nous demande de faire. On en vient même à se demander si on n'est pas bon qu'à ça, notamment les discours publics. On est dans un modèle où l'argent fait son travail. Il y a une étude qui est très intéressante de l'agence de la transition écologique, publiée en 2019, qui explique que 86% des Français trouvent qu'il y a trop de consommation dans leur quotidien."

L'idée, c'est pas de tomber dans la caricature des Amish et de la lampe à huile. L'idée, c'est simplement de mieux choisir.

Ce qui peut sembler d'ailleurs surprenant selon l'enquête publiée par Cofidis, mardi. Les Français vont dépenser en moyenne 54 euros de plus pour les fêtes de fin d'année, en cadeaux et en repas, soit 603 euros pour une famille de quatre personnes.

Mais pour Valère Corréard, cela montre simplement que l'on peut dépenser mais moins, mais mieux et peut-être plus cher. "L'idée, c'est pas de tomber dans la caricature des Amish et de la lampe à huile. L'idée, c'est simplement de mieux choisir.  En quoi est fait cet objet, d'où il vient ? Donc, c'est simplement moins mais mieux. Typiquement, les jouets, on en jette 40 millions chaque année. En moyenne, un jouet, il dure 6 mois. Derrière, il y a du gâchis mais aussi de la frustration personnelle."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess