Économie – Social

Journée test pour les opposants à la loi travail

Par Arnaud d'Arcy et Saïd Makhloufi, France Bleu Gard Lozère jeudi 31 mars 2016 à 7:22

Manifestants à Nimes
Manifestants à Nimes - Léo Chapuis

Les opposants au projet de loi travail manifestent ce jeudi. Ils tablent sur une forte mobilisation, seul moyen selon eux de peser sur la future réforme.

Syndicats, organisations de jeunesse et mouvements de gauche appellent à une nouvelle grande mobilisation, contre le projet de loi El Khomri, qui vise à réformer le Code du travail. Alors qu'entre 224 000 et 500 000 personnes ont défilé dans la rue le 9 mars, le mouvement a depuis montré quelques signes d'essoufflement.

Mais les modifications apportées au texte par le gouvernement depuis les manifestations du 9 mars n'ont pas convaincu les opposants les plus farouches au projet de loi. Sept français sur dix (71%) sont toujours opposés au projet de réforme du Code du travail.

Soit la mobilisation de ce jeudi est plus forte que le 9 mars, et alors le gouvernement devrait avoir bien des difficultés à mener cette réforme à son terme, soit elle se  se révèle plus faible, et alors l'exécutif verra sa marge de manœuvre sensiblement élargie pour l'examen au Parlement.

A Nîmes la manifestation est prévue à 15h devant la Maison carrée. A Mende, elle débutera à 10h30 place du Foirail. Des perturbations sont attendus dans les transports, dans les hôpitaux et les établissements scolaires.

Si vous devez prendre le train, sachez que la SNCF annonce un seul TER sur 2, un train Intercité sur 3, et 3 TGV sur 4.

Pour Michel Guiral, secrétaire départemental FO Lozère, la mobilisation doit être forte.

Michel Guiral, FO Lozère

Pour Nathalie Perret, secrétaire départementale FSU Lozère, il faut être nombreux dans la rue pour faire pression.

Nathalie Perret, FSU Lozère