Économie – Social

Jupilles : ils troquent leurs pains contre des produits frais

Par Julien Jean, France Bleu Maine vendredi 11 septembre 2015 à 16:54 Mis à jour le vendredi 11 septembre 2015 à 17:02

Vincent et Claire Beaufils, boulangers à Jupilles
Vincent et Claire Beaufils, boulangers à Jupilles © Radio France - Julien JEAN

Troquer du pain dur contre une bouteille de lait ou des légumes. Voilà ce que propose à leurs clients, Vincent et Claire, un couple de boulangers installés depuis 8 ans à Jupilles, dans le Sud Sarthe.

Au lieu de jeter à la poubelle leurs invendus, Vincent et Claire Beaufils les échangent à leurs clients contre des produits alimentaires. Les clients offrent ce qu'ils veulent : une bouteille de lait, quelques cerises, des radis ou une petite salade et ils repartent avec un sac de pain sec, sans avoir débourser le moindre euro. Une formule toute simple qui séduit les habitants de ce petit village du Sud Sarthe. Car chacun y trouve son compte. Côté boulangerie : fini le gaspillage. Côté clients : du pain dur pour nourrir leurs animaux domestiques pour 3 fois rien.

Le reportage de Julien JEAN

"C'est convivial. Cela permet de tisser des liens avec les habitants du bourg

Pour Claire, la boulangère, c'est une échange naturel qui ne présente que des avantages : "Depuis que l'on nous donne des fruits et légumes, je fais moins les courses. Je ne vais plus au supermarché qu'une fois tout les 15 jours". Cela a également des effets inattendus : "Cela permet de tisser des liens avec les habitants. On est régulièrement invité chez les gens pour boire un verre et voir comme leurs animaux se portent bien. C'est convivial."

Un système économique

En troquant son pain dur, le couple de commerçants ne jette presque plus rien à la poubelle. Plus de gaspillage, donc. "Et en plus, c'est économique" affirme Vincent Beaufils : "Avec le nouveau système de tarification de collecte des déchets, cela aurait pu nous coûter cher. Alors que là moins de sacs à jeter, donc moins de ramassage et des factures moins élevées."