Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Jusqu'à -30% de fréquentation dans les châteaux de Loire pendant la canicule de fin juin 2019

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Une deuxième période de canicule, moins d'un mois après la première, ne fait pas les affaires des professionnels du tourisme en Indre-et-Loire : Beaucoup craignent de voir la fréquentation des châteaux s'effondrer cette semaine, à l'image de ce qui s'était passé fin juin.

Au château d'Azay-le-Rideau, la fréquentation a chuté de 30% durant les 5 jours de canicule, fin juin.
Au château d'Azay-le-Rideau, la fréquentation a chuté de 30% durant les 5 jours de canicule, fin juin. © Radio France - ©Boris Compain

Indre-et-Loire, France

Ce mardi 23 juillet devrait être la journée la plus chaude de la semaine : le mercure pourrait approcher 38 degrés sous abri, et les températures resteront caniculaires jusqu'à vendredi. Cette seconde canicule en moins d'un mois ne fait pas les affaires des sites touristiques, et notamment du symbole de notre département, les fameux châteaux de la Loire. La première canicule, fin juin, leur a déjà coûté cher.

En période de canicule, pratiquement pas d'autres visiteurs que les groupes dont la visite est incluse dans un circuit

Dans la plupart des châteaux, en Touraine, on a constaté la même chose du mardi 25 au samedi 29 juin : par plus de 35 degrés, on ne voit que les groupes dont la visite est programmée depuis des semaines, au milieu d'un circuit. Les particuliers, eux, restent au frais, et ça pèse évidemment sur la fréquentation. Illustration au chateau d'Azay-le-Rideau, dont Catherine Daniélou est la chargée de communication :  "_Pendant les cinq jours de canicule du mois de juin, il y a eu 30% de visiteurs en moins_.  Visiter des châteaux, ça veut dire qu'on se ballade dans des parcs, qu'on se promène au soleil, et ce n'est pas forcément agréable de faire ça en pleine canicule, surtout pour les personnes âgées où les familles avec de jeunes enfants".

Moins de monde à Villandry dès que le mercure dépasse les 30 degrés

Au château de Villandry, surtout connu pour ses jardins à la française, la fréquentation baisse dès qu'il fait plus de 30 degrés. Pendant la canicule du mois de juin, il y a eu 25% de visiteurs de moins que sur la moyenne des cinq années précédentes, selon Henri Carvallo, directeur du château de Villandry : "Nous avons plus de visiteurs le matin, mais ça ne compense pas la baisse de fréquentation qu'on enregistre dans l'après-midi, ces jours-là. Je souligne pourtant qu'il est tout à fait possible de faire le tour du jardin sans trop s'exposer au soleil car nous avons de nombreuses allées couvertes".

Même en pleine canicule, le château d'Amboise a battu des records de fréquentation au mois de juin

Malgré la chaleur de cet été, les châteaux de la Loire réalisent une saison excellente, portée par les 500 ans de la Renaissance. Au château d'Amboise, même pendant la canicule de juin, il y a eu plus de monde que les années précédentes. Le directeur évoque donc un simple "manque à gagner", puisque avec des températures normales il y aurait eu encore davantage de visiteurs.