Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

"Juste un Cœur", le compte Instagram qui aide les commerçants de Rouen pendant le confinement

Pour pallier les difficultés des commerçants de la région rouennaise et les mettre en avant, une jeune restauratrice a lancé le 19 avril dernier le compte "JusteUnCœur.Rouen" sur le réseau social Instagram. Il met en avant gratuitement et bénévolement trois enseignes locales par jour.

Lancé le 19 avril, le compte Instagram "justeuncœur.rouen" a déjà plus de 1 800 abonnés !
Lancé le 19 avril, le compte Instagram "justeuncœur.rouen" a déjà plus de 1 800 abonnés ! - justeuncœur.rouen sur Instagram

Comme dans de nombreux autres secteurs, les temps sont durs pour les commerçants normands, touchés par le confinement lié au coronavirus Covid-19, les fermetures et le plongeon vertigineux du chiffre d'affaires. Avant une réouverture globale prévue dès le 11 mai, comme annoncé ce mardi 28 avril par le premier ministre Édouard Philippe, France Bleu vous partage la belle initiative du jour, destinée justement à redonner un peu de couleurs aux enseignes de la région rouennaise (Seine-Maritime) : le compte Instagram "JusteUnCœur.Rouen". Créé le 19 avril dernier, il compte déjà environ 1 800 abonnés. Son but ? Offrir de la visibilité et des abonnés aux commerçants.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Promotion et mise en avant gratuite

Aux commandes, il y a Salomé Perrin-Agou, une toute jeune restauratrice de 25 ans. Après ses études de pharmacienne, elle vient de reprendre le restaurant B-Chef, situé à Saint-Sever, rive gauche à Rouen (Seine-Maritime). En plein confinement, elle a eu l'idée de ce compte Instagram, "JusteUnCœur.Rouen", sur lequel elle met en avant trois enseignes locales chaque jour.

"Artisans, agences immobilières, salles de sport, on accepte tout le monde !" assure la jeune entrepreneuse. "Ensuite, l'idée est d'acquérir un maximum d'abonnés pour offrir une visibilité sur les réseaux. De quoi leur apporter une aide à la reprise." 

Quatre fois plus de visibilité sur Internet

L'aide, Jérémy Miletti l'a sentie dès les premiers jours. Le gérant du restaurant "Le Bistronomique", également rive gauche à Rouen (Seine-Maritime), a été l'un des premiers bénéficiaires de la promotion numérique de JusteUnCœur.Rouen. "J'ai eu plus d'une centaine d'abonnés en 24 heures, et je multiplie par quatre les visites sur mes réseaux sociaux", se réjouit-il.

Jérémy Miletti (au centre, en chemise claire) tient le "Bistronomique" depuis une dizaine d'années.
Jérémy Miletti (au centre, en chemise claire) tient le "Bistronomique" depuis une dizaine d'années. - Jérémy Miletti

Et parfois, de l'interaction virtuelle à la commande pour de vrai, il n'y a qu'un petit glissement du pouce ! "Grâce à ce jeu-concours et à cette visibilité, j'ai eu pas mal de commandes cette semaine, je suis plein sur trois jours !", nous affirme-t-il. Et cette activité, il l'avoue, "c'est motivant pour la suite". Ses 35 couverts en intérieur sont fermés depuis le début du confinement et de la crise sanitaire, et il ne compte pas dessus avant septembre.

En parallèle, cette expérience avec le compte Instagram de Salomé l'a poussé à miser à fond sur la vente à emporter, qu'il ne proposait que très peu jusqu'alors. "Je vais développer la vente à emporter et la livraison gratuite au-delà de Rouen, vers Mont-Saint-Aignan, Bois-Guillaume, Grand-Quevilly", énumère-t-il. "Et une boutique en ligne sur le site Internet !" En dix ans d'exercice au "Bistronomique", il n'avait jamais eu le temps de s'y mettre vraiment.

"La vente à emporter, (...) en ce moment, ça marche plus que jamais." - Salomé Perrin-Agou, créatrice de "JusteUnCœur.Rouen".

Du côté du compte Instagram, comment se passe concrètement cette mise en avant ? "Je tire trois commerçants au sort tous les jours. Ils me présentent leur savoir-faire, leurs produits, ce qu'ils proposent, pour que je puisse les mettre en avant." Salomé leur propose aussi un code-promotion, #justeuncoeur, pour "accélérer les ventes" : ça leur permet d'offrir des réductions ou une livraison gratuite à leurs clients. 

Point important : "Je leur demande s'ils font de la vente à emporter ! Forcément, en ce moment, ça marche plus que jamais." Après quoi c'est au tour de Salomé de s'y mettre, pour la partie créative : "Je fais un petit visuel, avec les photos qui mettent le commerçant le mieux en avant, j'écris l'adresse et les coordonnées en gros, et je poste sur Instagram." La communauté va ensuite voir le compte du commerçant, aime ses photos, partage et/ou commente... 

Activité bénévole

La gestion de ce compte Instagram, dont chaque statut plaît à plus d'une centaine d'internautes, est une occupation bénévole pour Salomé ! "Ça me permet d'occuper mes journées, très honnêtement !" sourit-elle. "Je fais ce que j'aime, je peux en apprendre davantage sur les commerçants, en découvrir chaque jour..." Son envie : devenir une sorte d'annuaire 2.0 dans la région de Rouen et réunir tous les acteurs commerciaux du compte sous sa bannière.

Avec, pourquoi pas, une petite aide à venir pour son propre restaurant, le B-Chef. "Pourquoi pas ? Ce n'est pas le but initial, mais on verra bien", glisse la jeune entrepreneuse. En tout cas, pour une toute nouvelle commerçante rouennaise, elle s'assure un carnet d'adresses bien rempli grâce à JusteUnCœur.Rouen !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess