Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Knauf à Illange, le débat empoisonné

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Commissaire enquêteur qui jette l'éponge, opposants qui mettent la pression sur les conseils municipaux, élus locaux divisés : le débat autour du projet d'implantation de l'usine Knauf à Illange se tend de plus en plus.

Knauf doit s'implanter à Illange en 2019
Knauf doit s'implanter à Illange en 2019 © Maxppp - Pierre HECKLER

Moselle, France

Le débat autour de l'implantation de Knauf à Illange provoquent toujours de vives oppositions dans le pays thionvillois entre ceux qui défendent le projet au nom du développement économique, et ceux qui dénoncent l'arrivée d'une nouvelle industrie polluante.

Le commissaire enquêteur passe la main 

Signe des tensions qui entourent le dossier : le commissaire enquêteur chargé de mener la consultation des habitants a décidé de jeter l'éponge en fin de semaine dernière. Un autre doit prendre le relais pour achever cette enquête publique débutée le 23 août et qui devait se terminer le 23 septembre. Mais deux communes, Terville et Florange, sont venu s'ajouter en cours de route aux 11 autres déjà concernées (Yutz, Kuntzig, Distroff, Stuckange, Volstroff, Bertrange, Guénange, Uckange, Thionville et Illange) La date pour boucler l'enquête publique a donc été repoussée de 15 jours, jusqu'au 5 octobre.   

La tournure de ce débat désole Daniel Perlati, le maire d'Illange. "On a une réunion dont il n'est rien ressorti de concret, sinon un brouhaha incompréhensible..." Dans son viseur, le collectif Stop Knauf Illange, qui se bat depuis l'annonce du projet pour empêcher sa réalisation. Si le maire d'Illange dit entendre les craintes liées à la pollution, il s'en remet aux différents avis des services de l'état, aussi bien sanitaires qu'environnementaux. "Pas un n'a été défavorable, assène t-il, et dans cette vallée où nous avons perdu tant d'emplois dans la sidérurgie, qu'on ne vienne pas me dire que 120 emplois c'est négligeable."

Daniel Perlati maire d'Illange

Manifestations devant les conseils municipaux 

Dans le cadre de cette enquête publique, chaque commune est amenée à donner un avis sur l'arrivée de Knauf. Le collectif Stop Knauf Illange a décidé d'aller mettre directement la pression sur les élus locaux. "De nos jours il est stupide de vouloir ajouter de la pollution à la pollution existante. Les élus doivent s'emparer de cette question et de nos arguments" explique François Bongas, membre du collectif Stop Knauff et habitant de Stuckange. Des militants ont ainsi manifesté lundi avant les conseils municipaux de Thionville et de Bertrange, mardi à Stuckange. Ils se donnent rendez-vous jeudi à Kuntzig... 

François Bongas, habitants de Stuckange et membre du collectif Stop Knauf

Le maire de Distroff dit non

A Distroff, le maire Salvatore La Rocca s'est publiquement prononcé en défaveur du projet au nom "de la santé de ses administrés". L'élu a épluché le dossier, les arguments, les chiffres : "Je prends conscience à la lecture du projet Knauf que l'on s'apprête à déverser des tonnes de produits dangereux." Celui qui est aussi vice-président de la communauté de commune de l'arc mosellan en charge de l'environnement sait aussi les conséquences de la pollution sur les habitants : il a été touché par une leucémie foudroyante en juin 2015. "Nous sommes en permanence soumis à la pollution de l'air, surtout dans cette vallée où nous sommes déjà soumis à un plan de prévention de l'atmosphère." Et l'élu de pointer particulièrement le rôle néfaste des microfibres de laine de roche, et d'ajouter que les normes de l'Union Européenne en matière de pollution industrielle sont plus souples que les recommandations de l'OMS. 

Salvatore La Rocca, maire de Distroff

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu