Économie – Social DOSSIER : Le combat des salariés de GM&S Industry pour sauver leurs emplois en Creuse

L'A20 et la Nationale 145 bloquées par les salariés de GM&S Industry

Par Valérie Mosnier et Olivier Ceyrac, France Bleu Berry, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin lundi 23 janvier 2017 à 12:26 Mis à jour le lundi 23 janvier 2017 à 18:40

Les salariés de GM&S Industry bloquent les accès de l'A20 au niveau de La Croisière depuis 10H30
Les salariés de GM&S Industry bloquent les accès de l'A20 au niveau de La Croisière depuis 10H30 © Radio France - Olivier Ceyrac

Les salariés de GM&S Industry ont décidé de bloquer l'A20 au niveau des diffuseurs de Saint-Maurice-La Souterraine. Cette nouvelle action des salariés a lieu en même temps qu'une réunion avec PSA à Bercy, mais sans les représentants de l'usine de l'ouest de la Creuse.

Ils sont passé une nouvelle fois à l'action. Tous les salariés de GM&S Industry ont bloqué durant plus de six heures ce lundi les accès de l'A20 à hauteur de Saint-Maurice-La Souterraine. Impossible de sortir ou de rentrer sur l'autoroute, mais des déviations ont été mises en place. Les barrages sur l'autoroute et sur la 145 ont été levés vers 16H30. L'Etat et les constructeurs ont annoncé étudier le moyen de subventionner la période d'observation, une petite avancée pour les salariés.

Les salariés du sous-traitant automobile de La Souterraine, qui emploie 282 personnes, ne baissent pas les bras. Leur usine est en redressement judiciaire depuis le 2 décembre dernier. Une réunion a eu lieu jeudi dernier au ministère de l'Industrie, mais les discussions sont toujours en cours et les salariés demandent des engagements écrits, les actions pourraient se multiplier toute la semaine.

Une semaine cruciale

C'est une semaine importante qui commence pour les GM&S, deuxième plus gros employeur privé de la Creuse. La manifestation de ce lundi a eu lieu en même temps qu'une réunion à Bercy entre les constructeurs dont PSA, le principal client du site creusois, le ministère de l'Economie et l'administrateur judiciaire, mais sans les représentants du personnel, ce qui explique le blocage pur et simple de l'A20 au lieu d'un barrage filtrant au niveau des ronds-points de La Croisière.

Vendredi, le tribunal de commerce de Poitiers doit se prononcer sur l'avenir de GM&S Industry, la liquidation judiciaire n'est toujours pas écartée.