Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le directeur de la mission locale de Nîmes Métropole dénonce leur "abandon" par le département

jeudi 21 juillet 2016 à 11:31 Par Marie Bonnisseau, France Bleu Gard Lozère

C'est confirmé, le conseil départemental du Gard ne financera plus les missions locales. Cela met en péril l'un des derniers remparts contre la radicalisation des jeunes, accuse le directeur de la mission locale de Nîmes Métropole.

Mission Locale Jeunes de Nîmes Métropole
Mission Locale Jeunes de Nîmes Métropole © Radio France

Nîmes, France

Dominique Latour est bien décidé à ne pas se laisser faire. Pourtant, ce lundi, le directeur de la Mission Locale de Nîmes Métropole a reçu la confirmation d'une triste nouvelle: le conseil départemental  supprime la subvention de 180 000 euros allouée aux cinq antennes du département pour cette année 2016.

"On le savait depuis le mois de mai, fulmine Dominique Latour. Mais nous espérions que le Département allait revenir sur sa décision. Au lieu de quoi, il fait preuve d'une désinvolture ahurissante. Nous avons été reçu lundi par des techniciens du conseil départemental, qui nous ont confirmé la fin du financement ... et aucun élu n'était présent pour assumer cette décision politique !"

"Cette réunion nous a surpris et déçus" Dominique Latour

"A ma connaissance, il n'y a que trois départements en France qui ont osé se désengager ainsi, continue Dominique Latour. Si ça fait tâche d'huile, c'est dramatique."

"Le département du gard envoie un signal extrêmement grave aux autres financeurs" Dominique Latour

Dominique Latour, directeur de la Mission Locale Jeunes de Nîmes Métropole - Radio France
Dominique Latour, directeur de la Mission Locale Jeunes de Nîmes Métropole © Radio France

L'enveloppe du conseil départemental permettait aux missions locales d'embaucher des assistantes sociales et des psychologues. Une dizaine de postes pourraient donc être supprimés sur l'ensemble du Gard, affirment les syndicats.

"Je ne sais pas comment on va faire sans les assistantes sociales et les psy, s'inquiète Dominique Latour. Ils ont un rôle-clé au sein de nos équipes. Ils aident nos conseillers à débloquer de nombreuses situations, notamment quand un jeune refuse nos offres d'emploi."

"On ne peut pas se contenter de contenter de mettre une offre d'emploi en face d'un jeune" Dominique Latour

Et le contexte actuel n'arrange rien, enfonce le directeur.

"Nous sommes l'un des derniers remparts contre la radicalisation des jeunes. Ceux qui sont totalement désocialisés ont souvent le réflexe de pousser la porte de la mission locale du coin. Bien sûr, certains passent entre les mailles du filet ... mais on en a aidé certains à éviter la radicalisation."

"Nous sommes l'un des derniers remparts contre la radicalisation" Dominique Latour

Les missions locales gardoises n'ont pas dit leur dernier mot. "On va sûrement faire une nouvelle demande pour rencontrer les élus du département. Et essayer de faire remonter notre situation jusqu'au ministère du Travail."